RDC : « la deuxième vague de la pandémie a causé des problèmes importants aux entreprises du pays en février 2021 malgré la baisse du nombre des cas de Covid-19 », selon une étude d’ELAN RDC et la FEC

Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 03 mar 2021 10:50, Dans Entreprises

ELAN RDC et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) ont publié ce lundi 1er mars, les résultats de l’étude sur l’impact de la pandémie de Covid-19 au cours du mois de février sur les entreprises à travers le pays. Dans cette étude, il est clairement dit que bien que les cas de covid-19 diminuent au niveau national, la deuxième vague de la pandémie semble avoir causé des problèmes importants aux entreprises du pays en Février 2021.

L’étude note que près de 30 % des chefs d’entreprise déclarent que les conditions se sont détériorées pour leur entreprise.

« 44% des chefs d’entreprise citent la « détérioration des conditions de travail » comme étant le principal facteur de cette détérioration. 91% ont déclaré avoir mis en place des mesures significatives contre la Covid-19, contre 67% en janvier 2021. 60% ont également renforcé les mesures existantes contre la Covid-19 pour répondre à la deuxième vague », indique les résultats de cette étude.

Une entreprise sur cinq ayant connu de mauvaises conditions commerciales en février a cité en cause la perturbation de la chaîne d’approvisionnement, qui reste un problème majeur pour les entreprises.

« 40% citent comme perturbations des restrictions aux frontières internationales (40 %), restrictions de circulation nationale (37 %), et des difficultés d’approvisionnement (33%). 76% des chefs d’entreprise interrogés ont déclaré que leur entreprise connaissait des problèmes de chaîne d’approvisionnement. C’est le pourcentage le plus élevé enregistré depuis septembre 2020 ».

L’étude réalisée par ELAN RDC et la FEC précise que ces défis semblent déjà se traduire par une baisse des performances des entreprises.

« 58% des entreprises ont vu leurs revenus diminuer depuis les niveaux pré-pandémiques, contre 53 % en janvier. 31% des entreprises ont moins de personnes sous contrat à durée indéterminée qu’au même moment l’année dernière. 41% des chefs d’entreprise estiment que les perspectives de croissance à moyen terme en RDC sont mauvaises ou très mauvaises », précise ladite étude.

Cette même étude relève que le Covid-19 a eu des répercussions économiques dans toute la RDC. Les restrictions sur les opérations commerciales, les perturbations aux frontières internationales et la baisse de la demande des principales exportations au cours du premier semestre 2020 ont eu un impact négatif sur la croissance, l’emploi et les niveaux d’endettement. Près d’un an après le début de la crise, la situation continue d’évoluer. L’annonce d’une augmentation des cas en décembre a forcé le gouvernement à imposer de nouvelles restrictions pour tenter d’endiguer une éventuelle deuxième vague. Cette étude vise à suivre l’impact de la pandémie sur les entreprises à travers le pays. Les données et les analyses, complétées par les contributions directes des chefs d’entreprise, donnent un aperçu de la manière dont le gouvernement et les autres parties prenantes peuvent soutenir au mieux les entreprises en ce moment.

Le projet est entrepris conjointement par ELAN RDC, un projet de soutien au secteur privé entièrement financé par UKAID, et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Le programme d’enquête s’est déroulé sur huit mois, avec des entretiens réguliers avec environ 200 entreprises de juillet 2020 à février 2021. L’équipe a cherché à comprendre l’évolution des défis auxquels sont confrontées les entreprises et le soutien dont elles ont besoin.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires