RDC : « Pour rendre notre économie compétitive, nous devons réduire la fracture numérique » (Moise Katumbi)

PAR Deskeco - 25 juin 2018 17:54, Dans Startups

Moise Katumbi promet de placer la lutte contre la fracture numérique au cœur de sa stratégie économique, s’il est élu.

« Pour rendre notre économie compétitive, nous devons réduire la fracture numérique. Tout le monde doit avoir accès à la fibre optique. Le temps, c’est de l’argent ! Je veillerai à assurer la connexion de tout le pays, développer les NTIC et stimuler la création de startups congolaises », a dit le candidat déclaré à la présidentielle ce lundi 25 juin 2018 au cours d’une séance de questions-réponses sur Twitter.

Selon les chiffres compilés par le professeur Kodjo Ndukuma, en 2015, le secteur des TIC contribuait à 5% au PIB national. En RDC, l’observatoire (ARPCT) du marché a révélé qu’en 2017, l’utilisation de la monnaie électronique concernait 9.032.032 souscriptions d’abonnements téléphoniques, sachant que les quatre réseaux cellulaires GSM présents dans le pays comptent au total 35.366.547 abonnés téléphoniques, dont 13.198.592 ont souscrit l’Internet mobile. Le total des revenus générés pour le 4e trimestre 2017 par les opérateurs de téléphonie mobile, tous services confondus (Voix, SMS, Internet mobile, mobile money et autres) est de 304.587.654 $ contre 296.734.910 $ au 3e trimestre (2,65% de variation), au cours de l’année. Dans une interview à DESKECO.COM, le professeur Kodjo avait noté que ces chiffres sont éloquents lorsqu’il faut observer les capacités mensuelles de mobilisation générales des recettes du Trésor qui sont entre 300 et 350 millions de dollars, tandis que les réserves de change du pays ont dépassé de quelque peu le milliard de dollars.

 
 

Articles similaires