Assemblée Provinciale de Kinshasa : La commission d’enquête sur la gestion du FONAK a 48 heures pour présenter son rapport complet

PAR Deskeco - 20 juin 2019, Dans Actualités

Jean Claude Muissa avait soutenu que le FONAK accorde à la Régie d’Assainissement de Kinshasa (RASKIN) un chèque de  2 400 000 FC chaque semaine afin de gérer 9000 tonnes des déchets dégagés chaque jour dans la capitale congolaise.  Il avait également accusé une perte de 31,7 millions de Francs congolais suite aux refus de respect du protocole d’accords sur la taxe d’assainissement par les administrateurs des marchés de Kinshasa.

« Du 17 avril 2018 au 30 avril 2019 avec la facture de 500 000 FC, le marché central devrait nous verser  133.500.000 Fc mais n’a versé que 109 millions FC. D’où un gap de 24 millions FC. Le marché Kato, sur les 26 millions FC attendus, il n’a versé que 22 millions Fc. Le marché Libulu sur 3.000.615 FC, il n’a versé que 2 000 350 FC. Le marché Tshimanga sur le 3.000.852 Fc, il n’a versé que 115 400 FC. Le total du gap est de 31.760.100 FC. Dans l’argent que nous percevons au marché, nous donnons à la RASKIN (Régie d’Assainissement de Kinshasa), chaque semaine, un chèque de 2 400 000 FC pour pouvoir faire les évacuations de déchets », avait-t-il soutenu le 21 mai dernier.

Dans la présentation de l’économie générale de ce rapport, Roger Bimwala a précisé que les différentes sous-commissions ont contacté notamment les banques commerciales, les administrateurs des marchés urbains et municipaux, l’OGEREM afin de confronter les chiffres avancés par Jean Claude Muissa et ceux donnés par les partenaires de FONAK.

Auguy Mudiayi

 
 

Articles similaires