La Banque mondiale lance une initiative en faveur des femmes entrepreneures dans le E-commerce

e-commerce
PAR Deskeco - 17 fév 2020, Dans Startups

Le Groupe de la Banque mondiale vient d’annoncer, au Sommet MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) sur l’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (We-Fi), deux nouvelles initiatives visant à améliorer l’accès des femmes entrepreneures aux financements disponibles pour les start-ups et aux marchés du commerce électronique, rapporte un communiqué de cette institution financière internationale.

Selon David Malpass, Président du Groupe de la Banque mondiale, « Créer et développer une entreprise est l’un des moyens les plus efficaces pour les femmes de sortir de la pauvreté et d’améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille et de leur communauté ». « L’élimination des réglementations et autres obstacles qui entravent l’accès des femmes aux financements et aux marchés peut donner aux entreprises féminines une chance de prospérer ».

Hébergée par la Banque mondiale, l’initiative We-Fi a déjà mobilisé près de 250 millions de dollars pour aider les femmes entrepreneures à surmonter les obstacles auxquels elles se heurtent dans les pays en développement. Ces fonds seront alloués à 114 000 femmes chefs d’entreprise. Pour la BM, cette initiative est un excellent moyen d’attirer de nouveaux investissements en aidant à mobiliser plus de 2,6 milliards de dollars de financements publics et privés supplémentaires.

Au Sommet régional MENA sur l’initiative We-Fi, tenu en marge du Forum mondial des femmes de Dubaï 2020, la Société financière internationale (IFC) et l’initiative We-Fi ont lancé  le Programme ScaleX pour encourager la création d’accélérateurs de start-ups dirigées par des femmes.

Selon des études menées par l’IFC, les femmes entrepreneures dans les pays émergents ont un énorme handicap à surmonter par rapport aux hommes en termes d’accès au crédit puisque seulement 11 % des entreprises qui reçoivent des financements de démarrage sont dirigées par des femmes. De nouvelles études montrent que, bien que la moitié des jeunes entreprises qui participent aux accélérateurs de start-ups – des programmes qui offrent une formation et un appui aux jeunes entreprises pour qu’elles soient prêtes à recevoir des investissements - soient dirigées par des femmes, elles se heurtent encore à de fortes inégalités dans l’accès aux capitaux.

Plus concrètement, ce programme encouragera les accélérateurs dans les pays émergents à travailler avec les entreprises féminines en appliquant un système de paiement fondé sur les résultats : chaque femme entrepreneure qui mobilise 1 million de dollars de fonds de démarrage auprès d’investisseurs recevra un montant de 25 000 dollars.

Signalons que l’initiative We-Fi a alloué des fonds à des programmes mis en œuvre par la Banque africaine de développement, la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque interaméricaine de développement, la Banque islamique de développement et le Groupe de la Banque mondiale. Les programmes We-Fi de la Banque mondiale et de l’IFC (75 millions de dollars de fonds alloués) collaborent avec des partenaires privés et publics dans 24 pays, dans le cadre de 27 projets d’investissement et de conseil, afin de permettre aux femmes entrepreneures d’avoir accès aux financements et aux marchés, tout en renforçant ces efforts grâce aux  activités de recherche, de collaboration et de sensibilisation menées au niveau mondial.

DESKECO                                                                                                  

 
 

Articles similaires