RDC: le programme de 100 jours ne coute pas 2,481 milliards USD, mais 497 millions USD, réagit la présidence qui critique le rapport de l’ODEP

ACTUALITE.CD
PAR Deskeco - 09 jan 2020, Dans Corruption

Nicolas Kazadi, ambassadeur itinérant de Félix Tshisekedi, qui a coordonné le suivi de la mise en oeuvre du programme de 100 jours, a apporté sa lecture du rapport de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP). Pour lui, ce rapport contient beaucoup d’éléments qui ne sont pas exacts. 

Dans son rapport publié, l’ONG écrit que le programme de 100 jours avait été estimé au départ à hauteur de 304 millions USD. Dans la phase de mise en œuvre, l’ODEP dit avoir constaté que les projets lancés ont une valeur de 2,481 milliards de dollars américains. Selon les informations que l’organisation dit avoir recueilli auprès du Ministère du budget, du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) et du Fonds national d’entretien routier (FONER), à fin septembre 2019 ce programme avait connu un paiement avoisinant les 216 millions USD soit 71,05%.

« Sur le montant global du projet, le Chef de l’Etat lui-même en a donné les derniers chiffres lors de son discours sur l’Etat de la nation.Il a parlé de 497 millions de dollars américains avec un taux d’exécution global de 70%. Là, on nous parle de plus de deux milliards en incorporant un projet venu de je ne sais où, de traitement des déchets. Ce projet ne fait pas partie de 100 jours, c’est un projet s’il existe est géré au niveau du gouvernorat de la ville de Kinshasa. Une telle mauvaise foi enlève toute sa crédibilité à ce rapport », explique à DESKECO.COM Nicolas Kazadi. 

Selon lui, « il y a un sérieux problème de crédibilité de ce rapport. C’est important de souligner que nous souhaitons avoir la contradiction en face de nous ». 

Il a déclaré ne pas être contre la contradiction: « Aucun pouvoir sérieux ne peux vouloir gouverner sans contradiction. La contradiction est une bonne chose, mais dans ce cas précis, nous déplorons le manque de qualité et de crédibilité de cette contradiction ».

Il souligne également ce qu’il considère comme autres faits inexacts: « Il y’a également plusieurs inexactitudes factuelles dans ce rapport. Dans ce document, on parle de la production des barils qu’on évalue à 4800 par jour alors que nous savons tous très bien que la production du brut au Congo est de l’ordre de 22 000 barils par jour. Il y a énormément d’inexactitudes et d’éléments d’analyse tronqués qui font perdre à ce rapport son crédit. Nous souhaitons avoir en face de nous un rapport sérieux, qui met le point sur ce qui ne va pas et pour nous permettre d’améliorer. Nous sommes-là pour ça. »

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) est une organisation non gouvernementale créée en juillet 2011 par un groupe de douze organisations de la société civile de la RDC. L’Asssociation demande au Chef de l’Etat de « réhabiliter la fonction de contrôle tout en donnant des moyens à la Cour des Comptes, l’inspection Générale des Finances et à la Direction Générale de Contrôle des Marchés publics, pour lutter contre la corruption et améliorer la gouvernance des finances publiques ». Pour sa part, l’ambassadeur itinérant de Félix Tshisekedi, annonce que la publication pour bientôt du rapport général du programme de 100 jours.

DESKECO.COM

 
 

Articles similaires