RDC : Félix Tshisekedi veut « continuer de discuter » avec l’Angola pour exploiter le pétrole sur le plateau continental

PAR Deskeco - 23 sep 2019, Dans Actualités

Le président de la République, Félix Tshisekedi, compte sur les revenus pétroliers pour financer son programme notamment la gratuité de l'enseignement.

Dans un entretien accordé le dimanche 22 septembre à New York à deux médias français, TV5 Monde et l monde.fr, Félix Tshisekedi a dit  miser notamment sur l’exploitation du pétrole dans le plateau continental dans l’océan atlantique que seul l’Angola exploite depuis plusieurs années sans rien verser à la République démocratique du Congo.

A la question de savoir comment il "comment comptez-vous financer votre programme de développement?", le chef de l’Etat répond : « Avec de l’aide dans un premier temps. Nous sommes en pourparlers avancés avec la Banque africaine de développement (BAD) pour développer notre agriculture en vue d’atteindre l’autosuffisance alimentaire avant d’entamer une industrialisation. Avec l’objectif d’exporter notre production. Car, avec 80 millions d’hectares de terres arables, nous pourrons nourrir 2 milliards de personnes. Je compte également tirer profit de l’exploitation de nos ressources naturelles. Outre les mines, il y a le pétrole dont une partie est encore exploitée par l’Angola [la RDC revendique - officiellement depuis juin 2003 - un pan de la production des blocs angolais en eaux profondes]. J’ai évoqué ce problème avec mon homologue angolais, Joao Lourenço. Il esquive un peu. Il faut continuer de discuter. J’ai annoncé mon programme de gratuité de l’école. Et pour le financer, j’ai aussi besoin des millions de dollars de ce pétrole ».

A (re) lire: https://deskeco.com/rdcces-niches-economiques-qui-rapportent-des-milliards-de-dollars-aux-pays-voisins/

L’Angola tire depuis des années des revenus considérables de l’exploitation du pétrole dans le plateau continental de la RDC au large de l’océan Atlantique, dans la partie Ouest du pays. C’est depuis le 11 mai 2009 que la RDC a déposé une requête sur la délimitation de ses frontières maritimes aux nations unies plus précisément à la Commission des limites du plateau continental. La RDC s’était plaint de l’occupation de fait par l’Angola de son plateau continental sur la côte congolaise, en violation de la convention de Montego Bay. Depuis, personne ne suit ce dossier alors que l’Angola continue à pomper le pétrole générant des milliards de dollars.

Amédée MK

 
 

Articles similaires