Kinshasa : Exclu de l’APK, une motion de Mukebayi sur le solde de 2.400.000 $ du contrat Retranskin-Van Vliet Trucks Holland BV reste lettre morte

PAR Deskeco - 06 juin 2019, Dans Actualités

Le ministre interpellé ne pourra plus apporter ses explications devant l’assemblée plénière suite à l’exclusion de Mike Mukebayi de l’assemblée provinciale de Kinshasa pour une durée d’une année pour « outrage à ses collègues et le  chantage ».

Le député exclu accuse le président de l’organe délibérant Godé Mpoyi de l’avoir sanctionné avant la 5 juin, date de l’audition du ministre de transport pour éviter la clarification de ce contrat.

« Je ne reprochais rien au ministre. J’avais posé plusieurs questions notamment pour qu’il nous apporte des explications sur le contrat entre Retranskin et une compagnie hollandaise Vliet Trucks Holland BV. 2.400.000$ à payer par la société hollandaise à l’époque de Kimbuta n’avaient pas été payés. Je voulais savoir plus sur ça. C’était à eux de fixer la date. Avant d’aller à Lubumbashi, j’ai vu Godé Mpoyi et je lui ai dit qu’on va le faire à mon retour. Et l’audience a été fixée par eux-mêmes le 5 juin et ils ont profité pour m’exclure lundi (Ndlr : la veille de l’audition)», a dit à ACTUALITE.CD Mike Mukebayi.

Le président de l’assemblée provinciale, Godé Mpoyi réfute l’accusation de Mukebayi et affirme que Du côté du Bureau de l’Assemblée provinciale, on argumente que c’est le ministre qui avait sollicité un moratoire.

« Il avait déposé sa question orale avec débat adressée au ministre de transport. Par après, il avait demandé d’aller accueillir le président de son parti politique (Ndlr : Moïse Katumbi) à Lubumbashi. Curieusement à son retour, il n’en parlait plus. Mais par réflexe, j’ai dû déplacer moi-même le secrétaire provincial pour qu’il prenne langue avec lui pour que d’un commun accord qu’il fixe la date. Le secrétaire provincial s’est exécuté et ont fixé la date du 5 juin ensemble avec lui. Et le 3 juin, le ministre va réagir conformément au règlement d’ordre intérieur en disant qu’il y a seulement 3 mois qu’il était entré en fonction. Il ne connaissait pas comment le ministère était géré. Il a sollicité un report d’une semaine. Selon notre règlement d’ordre intérieur nous devons donner droit à la requête. Donc la date du 5 juin, c’était fixé par lui-même. Si quelqu’un dit le contraire, le dernier jour le racontera. », s’est défendu Godé Mpoyi.

Mike Mukebayi a annoncé ce jeudi qu’il va introduire un recours à la Cour d’appel pour obtenir l’annulation de sa suspension avec rétention des émoluments et l’interdiction d’arriver au siège de l’assemblée provinciale.

Auguy Mudiayi

 
 

Articles similaires