La BAD obtient 90 millions USD de donateurs pour transformer le Fonds pour l'énergie durable pour l'Afrique

afrique centrale
PAR Deskeco - 18 déc 2020 09:37, Dans Développement durable

La Banque africaine de développement a annoncé 90 millions de dollars de nouveaux engagements de donateurs pour le Fonds pour l'énergie durable pour l'Afrique (SEFA) lors d'un événement de lancement virtuel organisé lundi, au cours duquel la transformation de SEFA en un fonds spécial a également été dévoilée.

Le nouveau Fonds spécial SEFA devrait se développer, être plus flexible et plus réactif aux évolutions rapides du marché de l'énergie en Afrique, en mettant davantage l'accent sur les mini-réseaux verts et la charge de base verte, et en offrant un plus large éventail d'instruments de financement catalytique.

Plus de 300 partenaires de développement et financiers ont assisté à l'événement de lancement, ainsi que des représentants des gouvernements africains et des institutions du secteur de l'énergie, des développeurs et sponsors de projets, des banques commerciales et des fonds d'infrastructure.

L'événement a été l'occasion pour les bailleurs de fonds SEFA de réaffirmer leur soutien aux priorités institutionnelles du Fonds.

«Le Danemark a pour objectif de développement de fournir une énergie propre à 5,8 millions de personnes en Afrique. SEFA a prouvé qu'elle avait la capacité de mettre en œuvre des projets d'énergie renouvelable innovants, même dans des circonstances difficiles. Par conséquent, le Danemark est un partenaire étroit avec SEFA - et nous sommes heureux de pouvoir continuer à fournir une énergie propre à tous », a déclaré le ministre danois de la Coopération au développement, M. Flemming Møller Mortensen, qui était représenté par Stephan Schönemann, sous -Secrétaire à la politique de développement auprès du gouvernement danois.

Le Danemark, partenaire fondateur de SEFA et premier donateur, a également dévoilé 65 millions de DKK (10,65 millions de dollars) de nouveaux engagements; il a également été annoncé lors du lancement que l'Allemagne et le Fonds nordique de développement (NDF) sont devenus des donateurs SEFA en 2020.

L'Allemagne a accordé 50 millions d'euros (60,97 millions de dollars) pour soutenir les activités de charge de base verte de SEFA, qui visent à promouvoir des options de production d'électricité de base plus durables et à empêcher les pays de s'enfermer dans des technologies dommageables pour l'environnement et potentiellement coûteuses sur le plan économique.

«Le changement climatique progresse rapidement et ne connaît pas de frontières, nous ne pouvons y faire face qu'ensemble et solidairement. Depuis de nombreuses années, la Banque africaine de développement est un partenaire de confiance pour l'Allemagne et l'un des principaux moteurs d'une transition énergétique structurée en Afrique », a déclaré Maria Flachsbarth, secrétaire d'État parlementaire du ministère allemand de la Coopération économique (BMZ).

La directrice générale de NDF, Karin Isaakson, annonçant un engagement de 10 millions d'euros (12,19 millions de dollars), a noté que «la capacité éprouvée de SEFA à promouvoir des projets, des entreprises et des marchés à un stade précoce, ainsi qu'à concevoir et mettre en œuvre des structures de financement nouvelles et innovantes et à mobiliser des le financement s'inscrit bien dans les voies stratégiques du NDF. Nous sommes impatients d'identifier les opportunités de co-créer de nouveaux instruments de financement climatique avec SEFA. »

Un autre financement important est venu de l'Agence suédoise de coopération internationale au développement, qui a engagé 75 millions de couronnes suédoises (8,98 millions de dollars). Les gouvernements des États-Unis et du Royaume-Uni ont également affirmé leur soutien continu au SEFA.

SEFA,(le lien envoie un e-mail)géré par la Banque, est un fonds spécial fournissant un financement catalytique pour les énergies renouvelables, dans le but de contribuer à l'accès universel à des services énergétiques abordables, fiables, durables et modernes pour tous les Africains. Le Fonds a été créé en 2011 en partenariat avec le gouvernement danois. Les gouvernements des États-Unis(le lien est externe)Royaume-Uni(le lien est externe)Italie(le lien est externe)Norvège(le lien est externe)Espagne(le lien est externe)Suède(le lien est externe), et plus récemment l' Allemagne(le lien est externe) et le NDF sont des donateurs.

Parmi les réalisations notables, citons le Fonds africain pour les énergies renouvelables(le lien envoie un e-mail), la Facilité pour l'inclusion énergétique(le lien envoie un e-mail)et le programme de développement du marché des mini-réseaux verts(le lien envoie un e-mail). SEFA a également soutenu divers développeurs dans la réalisation de leurs projets et a conseillé les pays sur la conception de programmes innovants d'accès à l'énergie et aux énergies renouvelables.

Le Dr Kevin Kariuki, vice-président de la Banque africaine de développement pour l'électricité, l'énergie, le climat et la croissance verte, a reconnu le rôle clé que le fonds a joué dans la construction du marché africain ainsi que son rôle central dans la vision stratégique de la Banque. «Je suis en effet très fier de constater que SEFA est un catalyseur clé du New Deal sur l'énergie pour l'Afrique, un objectif de partenariat visant à garantir l'accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous, lancé par la Banque africaine de développement en 2016. » a-t-il dit.

DESKECO avec AFDB.ORG

 
 

Articles similaires