RDC-ESU: dossier fermeture des facultés de médecine non-viables, le Conseil d’Etat rejette la requête du député Bernard Kayumba

Conseil d'Etat
Conseil d'Etat. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 15 oct 2021 08:31, Dans Actualités

La requête du député, élu de Lukunga, Bernard Kayumba portant annulation de la décision du ministre Muhindo Nzangi sur la fermeture des facultés de médecine non viables vient d'être rejetée par le Conseil d'Etat. Ce dernier n'a pas trouvé d'intérêt dans cette requête visant à obtenir la surséance de la décision du ministre de l'ESU.

Possible suite en cassation ?

Interrogé par TOP CONGO sur la décision du juge de référer contre son action, le député, Bernard Kayumba estime que "le juge ne devrait pas rejeter sa requête sous prétexte qu’il y a manque d’intérêts alors qu’il est député national, élu légitime du peuple." 

Et d’ajouter :

"Une circulaire ne peut pas suspendre un arrêté. J’irai au parquet général près la Cour de cassation pour obtenir gain de cause." Invitant les étudiants au calme, il a annoncé que le ministre est attendu à la plénière d’ici la semaine prochaine.

Par ailleurs, Willy Wenga avocat au barreau de Kinshasa Gombe estime que le député Bernard Katumba ne peut plus obtenir gain de cause après la décision du Conseil d'Etat.

"Il n’est plus possible d’aller en cassation, car le conseil d’Etat jugeant les actes administratifs statut en premier et dernier ressort estimer le contraire c’est méconnaître le droit", a-t-il dit.

Pour lui, la solution contre la décision du ministre "ne peut plus être juridique mais politique."

Notons qu’au regard de la situation ainsi présentée, la décision du ministre Muhindo Nzangi Butondo va s’appliquer "dès l’année académique prochaine" comme il l’a encore rappelé au cours de son intervention avant de préciser que des solutions d’encadrement pour des étudiants des classes montantes des facultés fermées sont déjà arrêtées. Par exemple ceux de Kinshasa seront à l’issue d’un contrôle rigoureux de niveau regroupés à l’université Simon Kimbangu qui sera sous la tutelle de l’université de Kinshasa. 

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires