La RDC veut améliorer le climat des affaires notamment dans le secteur minier pour attirer plus d'investisseurs, selon Sama Lukonde dans une interview accordée à Financial Times

Sama Lukonde
Le Premier Ministre Sama Lukonde
PAR Deskeco - 08 oct 2021 07:58, Dans Actualités

La République démocratique du Congo cherche des moyens d'attirer davantage d'investissements dans ses mines alors que la révolution verte stimule la demande de métaux utilisés dans des secteurs tels que les batteries rechargeables.

Le plus grand producteur mondial de cobalt et le premier mineur de cuivre d'Afrique cherche à exploiter davantage ses gisements, à développer des opérations en aval et à formaliser des mines artisanales pour éliminer les pratiques de travail abusives, a déclaré jeudi le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde lors du Sommet minier du Financial Times.Image retirée.

Alors que certains des plus grands mineurs se lancent ou se développent dans des matières premières liées à des industries plus respectueuses de l'environnement, des juridictions risquées peuvent dissuader les investissements. Le nouveau gouvernement de la RDC prévoit d'apporter des améliorations aux infrastructures et des changements fiscaux pour attirer davantage d'entreprises après des années de guerre et de corruption qui ont empêché de nombreux investisseurs occidentaux, tout en garantissant qu'une quantité suffisante de la manne minérale profite à la population locale. 

Néanmoins, le gouvernement examine les contrats miniers pour s'assurer qu'ils respectent les modifications apportées au code en 2018, a déclaré le Premier ministre. Les autorités sont en pourparlers avec les propriétaires chinois de la coentreprise de cuivre et de cobalt Sicomines au sujet des "ajustements" des dépenses d'infrastructure, a-t-il déclaré.

DESKECO avec MINING.COM

 
 

Articles similaires