RDC: bientôt un numéro vert pour dénoncer des actes de corruption 

ACTUALITE.CD
PAR Deskeco - 29 jan 2020, Dans Corruption

Célestin Tunda Ya Kasende, vice-Premier ministreministre de la Justice et garde des Sceaux, annonce qu’un call center est en train d’être aménagé pour lutter contre des actes de corruption, de blanchiment d’argent ou encore de détournement. Un numéro vert est en préparation, des appels gratuits seront donc possible pour dénoncer et permettre à la justice de se saisir des dossiers ou d’entamer des investigations sur ces cas.

Il n’a pas donné des détails sur le fonctionnement, mais il a ajouté que ce nouveau dispositif sera suivi de la mise en place d’une brigade anti-corruption.

Cette initiative intervient alors que plusieurs organisations attendent déjà une meilleure prise en charge des dossiers en cours. L’Observatoire de la Dépense Publique, par exemple, recommande au Chef de l’Etat de réhabiliter la fonction de contrôle tout en donnant des moyens à la Cour des Comptes, l’inspection Générale des Finances et à la Direction Générale de Contrôle des Marchés publics, pour lutter contre la corruption et améliorer la gouvernance des finances publiques.

Le pays perd chaque année au moins 15 milliards de dollars du fait de la corruption et de détournement des fonds publics, avait révélé, en juin 2018, Emmanuel Janvier Luzolo Bambi Lesa, à l'époque conseiller spécial du chef de l'Etat en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le terrorisme, le blanchiment des capitaux et détournement des fonds publics.

 
 

Articles similaires