Sommet Action Climat : La RDC s’est engagée à stabiliser son couvert forestier à 63% du territoire (Félix Tshisekedi)

PAR Deskeco - 23 sep 2019, Dans Actualités

Pour atteindre ces objectifs, Félix Tshisekedi s’est engagé à  accroître les zones protégées et certaines cours d’eau sur toute l’étendue du pays.

«  La RDC s’est engagée à stabiliser son couvert forestier à 63% du territoire et à réduire de 17% ses émissions de 2020 à 2030 (...) j’entends accroître significativement les aires protégées y compris certains cours d’eau, sur l’ensemble du territoire afin de renforcer la préservation de la biodiversité », a-t-il promis.

Peu avant cet exposé, le chef de l’Etat congolais avait appelé les investisseurs et partenaires d’appuyer  avec des moyens financiers et technologiques la RDC dans ses efforts à lutter contre la déforestation.

Concernant la forêt du bassin du Congo, Félix Tshisedi affirmé que les dirigeants de l’Afrique centrale sont conscients des actes à poser pour sauver cette forêt dont la destruction aura un grand impact dans le changement climatique.

« Comme vous le savez, environ 30% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont séquestrées par les forêts et les tourbières. Notre région abrite un des plus beaux et plus important patrimoine mondial : les Forêts du Bassin du Congo qui, à cet égard, constituent une part importante de la réponse à ces grands défis qui menacent notre belle planète. Ces magnifiques forêts (...) s’étendant sur 250 millions d’hectares, avec un stock de 70 milliards de tonnes de carbone et absorbant environ 750 millions de tonnes de CO2 par an (...) jouent un rôle crucial dans la régulation du climat. C’est pourquoi, Nous, Chefs d’Etat de la sous-région, sommes hautement conscients que nos actions actions affecteront l’écosystème mondial. », a expliqué Félix Tshisekedi.

La forêt du bassin du Congo qui s’étend entre le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la Guinée-Equatoriale. Et la Centrafrique.

La superficie de tourbières  que contient cette forêt du Bassin du Congo est estimée à 14 millions d’hectares ce qui est supérieure à la taille de l’Angleterre. Ces tourbières  contiennent un tiers du stock de carbone mondial des tourbières tropicales soit 105 milliards de tonnes. La destruction de ces tourbières va libérer dans l’atmosphère les gaz à effet de serre équivalent d’un pays industrialisé comme les Etats-Unis pendant 20 ans.

Auguy Mudiayi

Articles similaires