RDC : Un accident mortel enregistré dans le projet Kamoa-Kakula d'Ivanhoe Mines

PAR Deskeco - 30 sep 2019, Dans Actualités

La société Ivanhoe Mines a annoncé son "profond regret" d’un accident mortel intervenu le 24 septembre22019 dans les installations du Projet de cuivre Kamoa-Kakula dans la province du Lualaba en République démocratique du Congo.

"L’accident a impliqué un entrepreneur de construction civil dans une usine de dosage d’enduit de ciment. L’équipe dirigeante de Kamoa-Kakula collabore avec les autorités de la RDC pour faciliter leur enquête sur l’accident. Une fois que celle-ci aura été  achevée, Kamoa-Kakula examinera et mettra en œuvre toutes les mesures de sécurité supplémentaires recommandées pour empêcher qu’un tel accident ne se reproduise", explique le communiqué de l'entreprise.

Selon la société, "C’est le premier accident mortel qui se produit sur le lieu de travail du projet Kamoa-Kakula" .

"Depuis plus de 7 ans et demi, le projet se déroulait sans qu’aucune blessure n’ait entraîné une perte de temps", soutient cette société canadienne.

« Nous sommes tous profondément attristés par la perte tragique qui vient d’avoir lieu sur le site du projet Kamoa-Kakula et, en ce moment difficile, nous accompagnons par la pensée la famille, les amis et les collègues de la personne défunte. La sécurité de chaque personne qui participe à nos projets constitue notre toute première priorité», a déclaré Tony Giardini, président d'Ivanhoe.

Notons que le projet de cuivre Kamoa-Kakula est une joint-venture entre Ivanhoe Mines (39,6 %), Zijin Mining Group (39,6 %), Crystal River Global Limited (0,8 %) et le gouvernement de la RDC (20 %).

À propos d’Ivanhoe Mines

Ivanhoe Mines est une compagnie minière canadienne qui se concentre sur l’avancement en Afrique australe des trois principaux projets suivants : le développement de nouvelles mines sur les gisements de cuivre de Kamoa-Kakula en République démocratique du Congo, le gisement de platine palladium-nickel-cuivre-or de Platreef en Afrique du Sud, et le vaste réaménagement et la modernisation de la mine historique de zinc-cuivre-germanium-argent de Kipushi, également en RDC.

L’entreprise explore également de nouveaux gisements de cuivre sur ses permis d’exploration Western Foreland détenus à 100 %, adjacents au permis d’exploitation minière de Kamoa-Kakula.

Amédée MK

Articles similaires