RDC : Total se retire des opérations d'exploration pétrolière du Bloc 3 dans le Graben Albertine

PAR Deskeco - 30 mai 2019, Dans Actualités

La compagnie française Total se retire des opérations d'exploration pétrolière du bloc 3 dans le Graben Albertine, dans la partie Nord Est de la République démocratique du Congo.

"Total E & P RDC, qui détenait auparavant 66,7% de la participation directe dans le bloc III, a indiqué qu’il ne poursuivrait plus dans le cadre du consortium pour explorer plus avant le bloc III. En conséquence, Efora paiera sa quote-part des intérêts à terme liés aux coûts à terme associés au bloc III. En outre, Efora a maintenant la possibilité d’augmenter sa participation directe dans le bloc III à 42,5% et étudie actuellement la possibilité de l’utiliser. Efora et les partenaires restants, Semliki Energy SARL (détenue à 100% par Divine Inspiration Group Proprietary Limited) et la Société Nationale des Hydrocarbures (Sonahydroc SA détenue par le gouvernement de la RDC) se sont engagés à poursuivre le développement du bloc III et discuteront de leurs projets futurs. les autorités compétentes; et à cet égard, fera d'autres annonces en temps voulu", rapporte un communiqué de la société sud-africaine Efora Energy Limited, un des partenaires dans ce projet, dans son communiqué du 22 mai 2019 que DESKECO.COM a consulté.

La compagnie sud-africaine se dit être heureuse du renouvellement de la licence.

"Efora est heureux d'obtenir une extension de licence pour le bloc III en RDC qui prolonge la licence jusqu'en juillet 2019, période pendant laquelle les partenaires restants procèdent à un examen des données techniques permettant de déterminer la zone qui fera l'objet du renouvellement de la licence en juillet 2019", a annoncé le groupe dans le même communiqué.

Pendant cette période de prolongation de la licence, Efora projette la fin des opérations d'exploration et de parvenir à circonscrire la zone qui sera exploitable.

"En vertu de la législation de la RDC, le renouvellement de la licence est subordonné à la restitution de 50% de la superficie totale du bloc III. Nous prévoyons que la zone à abandonner se situe en grande partie dans le parc national des Virunga, qui, comme indiqué précédemment, avait été exclu dans le cadre de la campagne sismique en raison de difficultés opérationnelles liées aux sensibilités environnementales de cette partie du bloc. Au cours de cette période de prolongation, les partenaires termineront l'évaluation des données techniques afin de déterminer la conservation de la zone du bloc III la plus prospective et la plus viable sur le plan opérationnel", dit le même communiqué.

Commentant ce changement, M. Matroos, PDG d’Efora par intérim, a déclaré:

"Efora a interprété un grand nombre de prospections et d’opportunités dans le bloc III, dont 5 devraient comporter plusieurs cibles empilées qui pourraient être intersectées avec un seul forage. Efora considère que la probabilité de trouver des hydrocarbures est comparable à celle observée en Ouganda sur la rive est du lac Albert, où des découvertes commerciales à grande échelle ont été effectuées ces dernières années. L’estimation des ressources récupérables non auditée résultant de l’évaluation interne d’Efora est égale à 800 MMbbl (estimation basse) et à 1 213 MMbbl (meilleure estimation). Efora reconnaît le défi que représente la logistique liée à la mobilisation d’équipements dans la zone et au forage de puits et s’engage activement dans la recherche d’une solution viable. Nous restons déterminés à aller de l'avant sur cette perspective prometteuse aux côtés de nos partenaires restants et nous continuerons d'évaluer notre position en ce qui concerne l'établissement d'un niveau d'exposition adapté à nos objectifs stratégiques. "

La production pétrolière reste marginale en RDC. Avec les 25 000 barils produits chaque jour par le franco-britannique Perenco dans la province du Kongo Central, la RDC est loin de capitaliser ses potentialités pétrolières.

Efora Energy Limited est une société pétrolière et gazière africaine indépendante basée en Afrique du Sud, cotée à la JSE. La société possède un portefeuille diversifié d’actifs couvrant la production en Égypte; l'exploration et l'évaluation en République démocratique du Congo; le projet à mi-parcours concernant le commerce du brut au Nigéria et les opérations de distribution de matières en aval dans l’Afrique australe. En tant que groupe, son objectif est de fournir de l’énergie au continent africain en utilisant les ressources propres de l’Afrique pour répondre à la croissance importante de la demande attendue au cours de la prochaine décennie.

Amédée MK

Articles similaires