RDC: Suite à la fraude minière au Nord-kivu, les exportations d’or de l’Ouganda ont atteint 514 millions USD en 2018

PAR Deskeco - 28 mai 2019, Dans Actualités

L'Ouganda ne possède pas beaucoup de mines d'or et la plupart, comme celle de Busia, dans l'est du pays, ne sont ni sophistiquées ni particulièrement productives. Pourtant, cette nation d’Afrique de l’Est exporte une mine fantastique de métal jaune.

La RDC faiseur de roi

Il ne se passe pas un jour sans que les services frontaliers interceptent des colis d’or de passage pour l’Ouganda. Depuis 1990, la région Nord-Est de la RDC fait face à l’exportation illégale d’or en direction de l’Ouganda. La majeure partie de cet or provient de la RDC. Certains commerçants n’ont pas de licence d’exportation, ni de documents de change. Ils ne sont pas autorisés comme comptoirs. Ils ne disposent pas de comptes à la Banque Centrale du Congo et ne s’acquittent pas des taxes et redevances appropriées comme l’exige le droit congolais. La population congolaise ne tire pratiquement aucun bénéfice de ce commerce.

Les rapports de plusieurs Organisations de la Société Civile renseignent que l’or est « légalisé » en Ouganda. Les commerçants à Kampala n’exigent pas de leurs clients congolais des documents autorisant l’exportation de l’or, opérant sur la base du « on ne pose pas de question ». Ils traitent l’or comme s’il était une marchandise en transit, remplissant les formulaires et autres documents requis pour rendre cette exportation légale à partir de l’Ouganda et acceptable par le marché mondial non régulé.

A Lire aussi: RDC : 36 190 Kg d’or exportés en 2018 pour une valeur de 1,1 milliard USD

Face à cette fraude, le Gouvernement congolais doit rester vigilent pour que les industries extractives, les exploitants artisanaux locaux respectent les dispositions trouvées dans le nouveau code minier. Son attention doit être soutenu à travers l’adoption des mesures et politiques pour lutter contre les minerais des conflits.

VM

 
 

Articles similaires