RDC : Port sec de Kasumbalesa, une affaire de millions… Retour sur les chiffres-clés

PAR Deskeco - 01 juin 2018, Dans Actualités

Les travaux de construction du Port Sec de Kasumbalesa ont été lancé ce vendredi 1er juin 2018. DESKECO.COM vous propose les chiffres à retenir :

  • 7… comme le nombre des ports maritimes internationaux. Ce terminal terrestre sera en liaison commerciale et logistique directe avec Dar-es-Salaam, Nacala, Beira, Durban, Port Elizabeth,Walvis-Bay et Lobito du fait qu’il en sera leur prolongement,
  • 36 … D’une durée globale de réalisation estimée à 36 mois, ce projet sera implémenté par phases, la première d’entre elles étant l’aménagement d’une aire de stationnement opérationnelle d’ici trois mois.
  • 62…Toutes les infrastructures du port sec seront contenues sur le présent site, d’une superficie de 62 hectares et qui devra être étendue à 100 hectares.
  • 1500…il sera doté d’une capacité de stationnement d’au moins 1500 camions avec des aires de repos suffisantes pour les transporteurs ;
  • 2500…il sera pourvu d’une capacité de dédouanement de plus de 2500 camions par jour avec une moyenne de traitement de plus ou moins deux heures par camion-remorque ;
  • 5000… le Port Sec de KASUMBALESA devra occasionner la création d’environ 5.000 emplois directs et indirects,
  • 30 millions de tonnes….ce port sec sera d’une capacité installée de 30 millions de tonnes par an de fret manipulé ;
  • 40 millions…il sera doté d’une capacité d’entreposage en carburant allant jusqu’à 40 millions de litres. A ce sujet, le projet prévoit la construction d’un Pipeline allant de KASUMBALESA à Kolwezi, via Lubumbashi et Likasi.
  • 300 millions USD…un coût d’investissement estimé initialement à 300 millions USD. L’OGEFREM intervient à 49% et le consortium représenté par le sud-africain Rail an Road Africa vient avec 51%.

Lire aussi : RDC : Le port sec de Kasumbalesa sera en liaison avec sept ports maritimes internationaux

 
 

Articles similaires