RDC : Muyej lance le projet «Cobalt for Development» pour l’amélioration des conditions de vie dans les mines artisanales

PAR Deskeco - 20 sep 2019, Dans Actualités

Cette initiative multisectorielle sera exécutée  en collaboration avec Samsung Electronics, Samsung SDI, BMW Group et BASF SE. L'agence de coopération internationale allemande pour le développement (Giz) a été choisie pour étudier les conditions de travail dans les mines artisanales et les conditions de  vie de la population riveraine.

Soo Jin Kim, vice-président des Affaires publiques mondiales chez Samsung Electronics s’est dit heureux pour la participation à ce projet de développement. Il a promis que leur firme continuera de promouvoir les bonnes pratiques dans l’approvisionnement en minerais.

"Samsung accorde la priorité à la prévention de l'utilisation de minéraux de conflit dans l'industrie manufacturière (…) Cette année, nous avons franchi une étape supplémentaire avec notre participation au projet « Cobalt for Development », qui vise à relever les défis liés à l'extraction artisanale de cobalt en RD Congo. À l'avenir, Samsung continuera à promouvoir des pratiques responsables en matière d'approvisionnement en minéraux. », a-t-il dit.

Un comité sera mis sur pied pour l’évaluation régulière de l’avancement de ce projet.

Le gouvernement provincial a réaffirmé sa volonté à lutter contre la fraude et les trafics illicites des minerais. «Cobalt for Development» vise également  l’amélioration de l'accès à l'éducation, le renforcement de capacité en gestion financière etc.

Le cobalt est essentiel dans  la production de batteries pour appareils électroniques et véhicules électriques. La République Démocratique du Congo possède  les plus grandes réserves connues de cobalt brut au monde.

Depuis le début juin dernier jusqu’au début août, au moins soixante-six (66) creuseurs artisanaux ont perdu la vie dans les carrières minières en République Démocratique du Congo (RDC), dont 43 cas ont été enregistrés dans la province du Lualaba.

Jusqu’en septembre dernier, la  province de Lualaba comptait plus de 130 milles creuseurs artisanaux qui attendaient une amélioration de leurs conditions de travail.

Ben Akili

Articles similaires