RDC : Les pétroliers plaident pour l’augmentation du prix du carburant à la pompe afin éviter la rupture des stocks 

PAR Deskeco - 17 sep 2018, Dans Actualités

Le président du Groupement Professionnel des distributeurs des produits pétrolier, GPDPP Charles Nikobasa plaide pour la révision à la hausse de la structure de prix du carburant à la pompe afin de permettre à la partie ouest du pays de ne pas connaître une crise d’approvisionnement des produits pétroliers dans le prochain jours.

Charles Nikobasa l’a déclaré ce vendredi 14 septembre 2018 après la réunion tenue entre le secrétaire générale au ministère de l’économie et les membres du comité de suivi de produits pétroliers. Selon lui, les pétroliers  ne sont plus en mesure de s'approvisionner auprès de fournisseurs à cause du prix à la pompe qui ne correspond plus à la réalité du marché.

“ Pour le moment il y a une très grand détérioration de la santé financière des sociétés commerciales,  du au fait que les paramètres qui régissent la structure des prix ont évolué assez rapidement et sont en attente d'être ajustés pour permettre aux sociétés pétrolières de ne plus vendre à perte.  Une fois que ces paramètres vont être ajustés, les sociétés commerciales vont à nouveau s’approvisionner et la situation sera tout à fait normale. les sociétés vont vendre sans pertes et de façon tout à fait régulière”. a indiqué le président de GPDPP. 

De son côté le directeur d’'exploitation SEP Congo a affirmé qu’il y a une grande quantité de carburant sur les installations de la Sep mais qui appartiennent aux fournisseurs et non aux sociétés commerciales.

“ Nous entreposons les stocks qui appartiennent aux fournisseurs d’une part et aux marketeurs distributeurs d’autre part. Et nous avons constaté que les distributeurs c’est à dire les sociétés commerciales ne sont plus capables de s’approvisionner auprès de fournisseurs et leurs stocks sont épuisés et se trouvent même en négatif. Devant cette situation nous ne pouvons plus garder cette information et on a alerté l’autorité en lui disant que, si aucune mesure n’est prise, la Sep ne sera plus en mesure d’approvisionner les sociétés commerciales” a indiqué le directeur d’exploitation de Sep.  

De son côté le secrétaire général à l’économie Célestin Twite promet de trouver une solution à ce problème  une fois la délégation ministérielle partie à la conférence minière qui s’est tenue à Kolwezi , sera de retour à Kinshasa.

willy akonda Lomanga / desk eco.

Articles similaires