RDC: les mises en place se poursuivent au sein des services publics de l'État, malgré la décision de Tshisekedi

PAR Deskeco - 28 jan 2019, Dans Actualités

Les mises en place se poursuivent au sein de certains services publics de l'État. Plusieurs sources ont rapporté ce dimanche 27 janvier 2019 à DESKECO.COM, plusieurs nominations avec des ordonnances "antidatées.

C'est le cas du Centre d'Expertise, d'Évaluation et de Certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses (CEEC) où des mises en place ont été effectuées par le ministre des mines Martin Kabwelulu officiellement, selon le document consulté par DESKECO.COM le 24 janvier 2019 soit un jour avant la décision du chef de l'État Félix Tshisekedi suspendant toutes les mises en place.

Des cadres du CEEC révèlent que ce document du 24 janvier 2019 est un antidaté. Les dernières mises en place ont plutôt été effectuées le 29 décembre 2018.

« Le ministre a triché. Il a fait signer à la haute institution de la république deux ordonnances contradictoires pour placer ses gens », a déclaré sous anonymat un des cadres de cette entreprise.

« Et là, ils exigent que le lundi nous puissions procéder à la remise et reprise avec les nouveaux nominés », ajoute une autre source.

Même situation au sein de l'administration publique où "en violation de la procédure, Michel Bongongo demande aux secrétaires généraux de faire des remises et reprises ignorant délibérément le premier communiqué du nouveau chef de l'État ".

Félix Tshisekedi avait ordonné la suspension depuis le 25 janvier dernier, jusqu'à nouvel ordre de tous les recrutements et les mises en place du personnel, au gouvernement tout comme dans les entreprises et services publics de l'État.

Image retirée.

Articles similaires