RDC :Les enseignantes sensibilisées autour du projet « 1 milliard d’arbres pour le climat »

PAR Deskeco - 01 mai 2019, Dans Actualités

Ce projet est mis en œuvre par le Fonds forestier national et l’Ong Save Tomorrow en vue de répondre urgemment et efficacement à la grave menace mondiale du changement climatique.

Mais aussi, pour accompagner la nouvelle vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en matière environnementale et ainsi contribuer à l’effort du Gouvernement congolais d’accomplir son engagement pris de pouvoir reboiser 8 millions d’hectares à l’horizon 2030.

Cette activité avec les femmes enseignantes de Kinshasa a été organisée dans le but de les sensibiliser et de les permettre de réfléchir stratégiquement sur l’opérationnalisation dudit projet.D’autant plus qu’en tant qu’enseignantes, qu’elles soient également en mesure de sensibiliser à leur tour, les élèves à travers les 500 écoles qu’elles représentent. L’objectif étant de mobiliser au-moins 500 écoles catholiques de Kinshasa pour la plantation d’1 million d’arbres et la création de 10.000 brigades climat, en phase pilote de de la campagne « 1 million d’arbres pour le climat ».

Voilà pourquoi, au cours de cet atelier-conférence, le Fonds forestier national, représenté par son chargé des missions, M. Alain Chishugi, et l’Ong Save Tomorrow, ont remis des jeunes plantes aux enseignantes. Le but étant de créer une pépinière d’1 million d’arbres à planter dans les écoles et le long des routes de la capitale, le 05 décembre 2019, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’arbre.

"Ce 30 avril 2019 marque donc le début d’une série d’actions que les deux structures vont mener en faveur de la lutte contre le changement climatique", annonce le Fonds forestier national. Et cette activité prépare également la célébration de la Journée mondiale de l’environnement le 05 juin 2019. Laquelle sera axée, pour cette édition 2019, sur la lutte contre la pollution de l’air.

Dans son intervention, le représentant du secrétaire général à l’Environnement et Développement durable, Benjamin Toirambe, a expliqué aux femmes enseignantes des écoles catholiques de Kinshasa le plan national climat et l'urgence d’impliquer la jeunesse (les élèves) dans l’action. Ainsi, a-t-il indiqué qu’il y a deux défis que doit relever l’Etat congolais dans ce domaine.

D’abord il y a urgence de revoir le système éducatif congolais en y intégrant la sensibilisation pour la lutte contre le changement climatique. Puis, il y a un deuxième défi qui est le manque des moyens à mettre en œuvre.

Après le mot d’introduction du modérateur, Junior Tchiteya, développeur du projet, le chargé des missions du Fonds forestier national, M. Alain Chishugi, a contextualisé et présenté le projet « 1 million d’arbres en 2019 ».

Et il a expliqué que « La Rdc s’est engagée à réaliser 8 millions d’hectares à l’horizon 2030. Et pourtant en 2018, elle a perdu environ 500.000 hectares de forêt… La Rdc est également classée comme pays pollueur. Aujourd’hui, si la Rdc ne prend pas de politique et de mécanisme de développement durable des forêts et de lutte contre le changement climatique, elle risque de perdre toutes ses forêts », a-t-il déclaré.

Lepetit Baende

Articles similaires