RDC : Le gardiennage de véhicule par la Police n’apporte rien au trésor public

PAR Deskeco - 13 aoû 2019, Dans Actualités

Dans la ville de Kinshasa, des nombreux propriétaires de véhicule demandent le service de la police nationale congolaise pour garder leurs véhicules dans les sous-commissariat. Pour bénéficier de ce service, il faut payer au moins 2000 à 5000 FC.

La ville de Kinshasa compte environ 3.895 unités de police. Selon la cellule budgétaire de la Police, il s’agit d’un « arrangement entre les agents de la Police et les propriétaires des véhicules. Cette taxe n’est pas reconnue par la loi. Par conséquent, rien n’est perçu pour le compte du trésor public ».

Si on peut faire une petite simulation en considérant 10 véhicules par sous-commissariat, l’Etat pourra faire une recette de 600.000 FC par mois et 2,1 milliards de CDF soit 1, 200 millions USD par an. Avec une moyenne de 400 sous commissariats enregistrés et taxables en 2014, la ville de Kinshasa pourrait mobiliser 480 millions USD par an.

Cette initiative bien que privé peut apporter des recettes nécessaires pour le fonctionnement de la ville province de Kinshasa. Mais, la cellule budgétaire de la police a, depuis 2014, émis des réserves quant à la canalisation de ces fonds perçus par les agents de la Police dans des sous-commissariats, transformés en parking des véhicules.

VM

Articles similaires