RDC : Des interrogations sur la priorité accordée à l’acquisition de 49 véhicules à 1,601 million USD par le Ministère de l’Energie

PAR Deskeco - 19 juil 2019, Dans Actualités

Ces décisions d’attribution des marchés de fourniture, que DESKECO.COM s’est procurées une copie, sont ventilées de manière ci-après :

  •   La première décision d’attribution concerne l’acquisition de 5 véhicules pour un montant de 582.968,00 USD, notamment quatre véhicules 4x4 de marque HYUNDAI SANTAFE au coût de 242.528,00 USD; quatre pick-up 4x4 D/C de marque MAZDA BT50 Standard au coût de 155.440,00 USD; et un minibus de 30 places de marque Hyundai COUNTY au coût de 85.000 USD. La seconde est relative au marché de fourniture de 13 véhicules au coût de 599.888,00 USD, dont quatre véhicules 4x4 de marque Hyundai SANTAFE au coût de 242.528,00 USD ; huit pick-up 4x4 D/C de marque Mazda BT50 Standard au coût de 310.888,00 USD; et un minibus de 12 places de marque Hyundai H1 au coût de 46.480 USD.
  •   La troisième fait référence au marché de fourniture de 10 véhicules à 461.664, 00 USD, dont : deux véhicules 4x4 de marques Hyundai SANTAFE à 121.264,00 USD ; quatre pick-up 4x4 D/C de marque Mazda BT50 Standard à 155.440.00 USD ; deux minibus de 12 places de marque Hyundai H à 92.960,00 USD. La quatrième décision est consécutive à l’achat de trois pick-up 4x4 D/C de marque MAZDA BT50 à 116.580,00 USD. La cinquième est celle liée à l’achat de 12 véhicules à 539.256,00 USD, dont trois véhicule 4x4 de marque Hyundai SANTAFE à 181.896,00 USD ; huit pick-up 4x4 D/C de marque MAZDA BT50 Standard à 310.880,00 USD ; un minibus de 12 à 15 place de marque Hyundai H1 à 46.480,00 USD.

Des Inquiétudes

Le Budget 2019 du Ministère de l’Energie renseigne un seul projet d’acquisition des Véhicules Terrestres pour le programme de développement et de gestion de l'information Energétique en RDC à 568.979,4 USD. Ainsi, les dépenses relatives à l’acquisition de ces véhicules sont extrabudgétaires et violent la loi de finances 2019.

Au niveau du Ministère de l’Energie, on s’interroge de la précipitation avec laquelle ces marchés ont été attribués à un seul fournisseurs et cela en un jour.

“Nous avons d’autres projets à impacts visible inscrits dans la loi de finances 2019 tels que l’acquisition des camion-citerne de distribution d'eau potable par le RAAPEKIN dans les 15 quartiers périphériques de la ville, qui ne coûte que 686 mille dollars américains ; ou encore le projet d'adduction d'eau potable dans 15 quartiers périphériques de la ville de Kinshasa pour un montant de 1,717 millions USD ; etc. Mais le Ministre préfère acheter d’abord des véhicules terrestres, qui seront utilisés par un petit groupe d’individu” s’inquiète un cadre du Ministère de l’Energie.

La RDC dispose de plusieurs sources d’énergie et d’importantes ressources hydrauliques (un fleuve long de 4670 km avec un débit de 35.000 m3 par seconde et une trentaine de grandes rivières totalisant plus de 20.000 km de berges). Elle est le pays le plus arrosé d’Afrique et son hydrographie lui offre la possibilité d’exploiter 100.000 MW. L’absence de financement ne permet pas de desservir l’ensemble de la population. C’est pourquoi, le taux de desserte en eau potable est de 26 % et de 9% en électricité.

VM

Articles similaires