Nord-Kivu : La chambre des mines réclame la baisse de taxe sur l’exportation du coltan

PAR Deskeco - 11 juin 2019, Dans Actualités

Pour la chambre des mines, les exportateurs n’ont pas de bénéfices sur l’exportation de coltan car son cours ne fait que baisser sur le marché alors qu’ils continuent de  payer beaucoup de taxes et à un prix élevé.

« Le décret du premier ministre sortant nous oblige à payer le 10% d’impôts or les conditions actuelles ne nous permettent pas. Cela est dû au fait que le cours du tantale continue à baisser (…) On arrivera au cours qui ne nous permettra plus de travailler or l’activité commerciale est faite pour trouver des bénéfices.  C’est pourquoi nous disons au gouvernement que s’il ne revoit pas le taux de la redevance du coltan à la baisse, nous allons nous acheminer vers la suspension de l’exportation du coltan. Le gouvernement peut nous accorder un moratoire en attendant de voir l’évolution du cours sur terrain. Et aussi revoir le coût de la traçabilité du coltan qui est plus élevé que celui de la cassitérite. Donc, si vous mettez le 10% et le coup de la traçabilité, il ne reste plus rien. Sans compter le 1% de frais de rémunération et le 1% du centre d’expertise. Il n’y a aucun intérêt à continuer d’exporter le coltan(...) », s’est plaint Yvette Mwanza, Présidente de la chambre des mines du Nord-Kivu sur la Radio Okapi.

Le mouvement du refus de l’exportation pourrait débuter dans les jours qui suivent. Il devrait s’élargir également dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema.

Auguy Mudiayi

 
 

Articles similaires