Mbuji-Mayi : Malgré la légère baisse du prix du carburant, l'approvisionnement demeure un casse-tête

PAR Deskeco - 05 mai 2018, Dans Actualités

L'approvisionnement en carburant reste un casse-tête à Mbuji-Mayi suite au déraillement d’un train de la SNCC il y a plus d’un mois, ainsi que l'impraticabilité de la RN1 coupée par l'erosion près du pont pont Tshitentenge et la route vers Mueneditu.

Le prix du carburant a connu une légère baisse. Un litre d’essence se vend actuellement à 4 000 FC dans des stations service et 4 300 FC auprès des revendeurs (Kadafi).

“Le prix du litre à la pompe est différent par le simple fait que nous prenons en compte le frais de transport étant donné que nous exportons le carburant de Kinshasa ou encore de Lubumbashi. Il est vrai que le manque de transport de la SNCC influe sur l'économie de la province, la demande devient forte alors que l'offre ne suit pas. C'est une situation éphémère, le gouvernement provincial y travail.  Nous sommes en contact permanent avec la SNCC pour acheminer dans le meilleur délai le carburant qui traîne à Lubumbashi”, a dit à ACTUALITE.CD, Placide Mukendi, ministre des finances au Kasaï Oriental.

Il y a deux semaines, le litre d’essence coûtait 5 000 FC. Le président provincial de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) Mbuji-Mayi, Dominique Nkashama avait également évoqué l’interruption du  trafic sur la voie ferrée et l’impraticabilité des routes à la base de cette situation.

Rachel Kitsita depuis Mbuji-Mayi

 
 

Articles similaires