Les juges assesseurs du Tribunal de travail de Matadi en grève depuis ce mercredi

PAR Deskeco - 08 mai 2019, Dans Actualités

Les juges assesseurs du Tribunal de travail de la ville de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo-central, observent un mouvement de grève depuis ce mercredi 08 mai 2019. Ils protestent contre le non-paiement, il y a de cela plus d’une année déjà, de leurs primes de prestation.

La première conséquence de cette grève se fait remarquer au cours de l’audience publique de ce mercredi matin au Tribunal du travail de Matadi. C’était une audience extraordinaire puisque tout s’est arrêté par la lecture de l’Ordonnance de renvoi en bloc de toutes les affaires inscrites au rôle, par le président de cette instance judiciaire.

Cette décision du magistrat Guy-Blaise Kusakana s’explique donc par l’arrêt de travail observé par des juges assesseurs en un jour d’audience. Ils ont tous brillé par leur absence, parce que, impayés de leurs primes de prestation depuis que le Tribunal du travail a ouvert ses portes à Matadi, le 6 avril 2018.

Ces derniers se disent être au bout de leur patience.

« Nous avons écrit presque partout, même à la Présidence de la République, jamais on nous a répondu. On a même vu le gouverneur de province, qui avait refusé de nous recevoir dans son bureau d’ailleurs. Dès qu’on nous paie, nous reprenons », a affirmé à nos confrères de Matadi, l’un de ces juges assesseurs grévistes du Tribunal du travail de Matadi.

Un autre juge assesseur  fait remarquer ce qui suit : « Vous savez que la rémunération d’un juge est l’un des critères d’appréciation du niveau d’exécution d’un jugement. Un juge affamé, on peut mettre en doute son esprit d’équité ».

Et à un dernier de compléter : « Aujourd’hui nous avons plus ou moins 400 affaires que nous devons traiter rapidement pour que les gens se retrouvent dans leurs droits. Mais hélas ! Nous avons patienté pendant une année ».

Cette situation de la grève des juges assesseurs du Tribunal du travail de Matadi n’arrange pas du tout les avocats et leurs clients en procès. « Ça bloque l’activité des avocats. Ça bloque la justice. Et donc, nous demandons à ce que le Gouvernement prenne fait et cause de cette grève. Parce qu’ils (juges assesseurs) ont aussi droit à la vie », a indiqué l’un des avocats.

Le Tribunal du travail de Matadi, en tant que tribunal du siège de la province du Kongo-central, compte à ce jour plus de 400 conflits du travail. Voilà pourquoi, estiment des analystes, le Gouvernement de la République, à travers l’autorité compétente, est appelé à s’impliquer promptement pour une solution conséquente à cette situation inquiétante, en vue d’un fonctionnement normal de cette machine judiciaire.

Lepetit Baende

Articles similaires