Jo Sekimonyo : « Il faut créer un écosystème où les jeunes congolais peuvent rêver et réaliser leur rêve »

PAR Deskeco - 18 mai 2019, Dans Actualités

Dans l’entretien que l’économiste congolais Jo Sekimonyo a accordé à DESKECO.COM, il a parlé de la problématique de financement de startups en RDC. Son triste constat est l’absence d’un écosystème qui permet à ces jeunes porteurs des projets innovants à réaliser leur rêve.

« Il n’y a pas à aller chercher à l’international le financement pour nos jeunes créateurs des startups parce que c’est la compétition. Les autres pays veulent nous battre. Ces jeunes congolais créateurs des startups ont besoin d’un écosystème pour travailler. Ces jeunes, c’est la génération Whatsapp. Dans leur tête, ces jeunes vivent au monde du 21ème siècle mais malheureusement ils habitent un pays qui vit au 15ème siècle. Il nous faut élever le débat pour changer cet écosystème qui est en déphasage avec les créations et les innovations d’aujourd’hui. Il n’y a pas à chercher le financement. Nous devons changer l’écosystème économique », a déploré Jo Sekimonyo.

Une des solutions viendrait, selon lui, de la Banque centrale du Congo qui doit avoir une politique susceptible de promouvoir les banques commerciales qui financent des projets innovants des jeunes congolais.

« Nous devons arriver à avoir une Banque centrale qui comprend comment pousser les banques commerciales privées à accorder des crédits pour financer les startups de ces jeunes. Ça me fait tellement pitié de voir autant de jeunes congolais créatifs mais qui ne peuvent pas réaliser leur rêve en RDC. Quand vous échangez avec ces jeunes, ils raisonnent comme des jeunes qui sont à Londres ou au Brésil. Cependant, quand vous regardez comment le monde dans lequel ils vivent, c'est-à-dire en RDC, est structuré politiquement, socialement et économique, c’est encore archaïque. La preuve, on a coupé l’internet pendant un mois mais rien n’est tombé », a-t-il dit.

Professeur d’économie résident aux Etats-Unis d’Amérique voyageant dans plusieurs pays pour les conférences, Jo Sekimonyo s’investit de la mission d’aider, notamment par le débat d’idées, la RDC à combler ses lacunes et failles et à trouver le meilleur chemin pour son émergence économique dans un monde de plus en plus innovant.

« Personnellement, ma mission c’est d’aider ces jeunes, peut-être pas eux, mais une génération après eux, pour qu’ils ne connaissent pas le même péché que leurs parents et grands-parents ont commis. Ils doivent se retrouver dans un écosystème où ils peuvent rêver et réaliser leur rêve. Aujourd’hui, les jeunes congolais peuvent rêver mais ne peuvent pas réaliser leur rêve. Ça c’est triste. On doit faire un monde où les Congolais rêvent et réalisent leur rêve. Le comble est que quand vous suivez le débat politique, ça n’a rien à voir avec les préoccupations de ces jeunes. C’est peut être aussi la faute aux médias qui se focalisent sur la politique et ne parlent pas assez des questions économiques et sociales ».

A Lire aussi : «La RDC n’est pas prête à adhérer au projet Pont Route-Rails Kinshasa-Brazzaville », selon l’économiste Jo Sekimonyo

Cependant, Jo Sekimonyo est convaincu que « le Congo de demain ne peut qu’être meilleur que celui d’aujourd’hui ». « Je crois fermement que, dans une génération ou plus, il y aura des jeunes qui auront l’opportunité de rêver et de réaliser leur rêve », espère-t-il.

Amédée MK

 
 

Articles similaires