RDC : 8 mois après, l’instruction de Félix Tshisekedi au gouvernement pour le rachat de la maison du musicien « Papa Wemba » semble étouffée

Papa Wemba devant sa résidence. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 23 fév 2021 13:02, Dans Actualités

On compte à ce jour 8 mois depuis que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait instruit, le ministre de la Culture et des arts d'examiner la possibilité de racheter la maison de l'artiste musicien Jules Shungu Wembadio dit « Papa Wemba », afin d'en ériger un musée où sera notamment installé un studio d'enregistrement à l'honneur de ce grand artiste de la musique congolaise. C’était au cours de la 35ème réunion du Conseil des ministres tenu le vendredi 12 juin 2020.

« Après avoir été informé de la mise en vente de la maison de l'artiste musicien, le regretté Jules Shungu Wembadio Papa Wemba, le Chef de l'État en considération de l'aura de cet artiste de renom, qui a porté haut l'étendard de la musique congolaise, a engagé le gouvernement à travers le ministère de la Culture d'examiner dans un bref délai, la possibilité de racheter, pour le compte de l'État, la résidence ainsi mise en vente et d'en faire après les travaux de réaménagement appropriés, un musée où sera installé un studio d'enregistrement », annonçait le compte rendu du conseil des ministres.

La famille de Papa Wemba avait mis en vente la résidence de l'ancien patron de « Viva La Musica », située dans la commune de Ngaliema à Kinshasa, au prix de 750 000 USD

Plusieurs mois passés, l’instruction du Chef de l’Etat de racheter cette maison n’a pas connu d’évolution. Du côté du ministère de la culture, aucune communication n’est faite quant à ce. Peut-être que la famille Shungu a changé d’avis ?

Les avantages économiques du rachat par l’Etat de la maison de feu Papa Wemba

La réalisation de ce projet serait une grande première dans l’histoire culturelle de la République démocratique du Congo, où le Gouvernement aimerait immortaliser un artiste en créant un musée en son honneur. Ce dernier pourra attirer des touristes du monde entier. Car, ils y trouveront les biens de valeurs artistiques de cette star de la musique africaine. Et ce, au bénéfice du Trésor public.

La mise en place d’un studio d’enregistrement de musique pour les artistes congolais à des prix préférentiels est également un avantage pour le Trésor public. Cette initiative abandonnée peut épauler le gouvernement Sama Lukonde, en gestation, dans la mobilisation des recettes.

Né en juin 1949 en République démocratique du Congo (RDC), Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, avait tiré sa révérence en avril 2016 après être victime d'un malaise lors du FEMUA, festival des musiques urbaines organisé à Abidjan en Côte-d'Ivoire. 

Jordan MAYENIKINI

 

 

 
 

Articles similaires