Le Fonds d'investissement pour le climat offre 21,5 millions USD pour la gestion durable des forêts de la RDC

Forêt
PAR Deskeco - 09 mai 2020, Dans Actualités

En perspective d'engager une gestion durable de son secteur forestier qui revêt une importance capitale en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) et d'améliorer la gouvernance forestière, la République démocratique du Congo (RDC) a obtenu une subvention de 21,5 millions USD de la part de  » Climate investment funds (CIF), indique l'Agence congolaise de presse. 

Selon la source, la subvention du CIF est inédite au profit d’un pays africain dans le cadre d’une action forestière et représente une infusion majeure de l’appui en faveur du climat et de la durabilité dans certaines grandes forêts.

La même source indique que le Projet REDD+Intégré dans les bassins de Mbuji-mayi/Kisangani (PIREDD/ MBKIS) mettra en œuvre une série d’initiatives pilotes dans le but de réduire les émissions de GES par les forêts et la pauvreté dans des Vastes étendues de savanes dégradées et des zones forestières fermées.

Le document précise que ce projet de 26,5 millions USD qui devrait s’étendre sur 5 (cinq) ans a été choisi pour recevoir une subvention de 21,50 millions USD de la part du Programme d’investissement forestier (PIF) du CIF, une contribution du gouvernement congolais à hauteur de 4,4 millions USD et un apport des bénéficiaires d’une valeur de 0,70 millions USD.

Ce projet sera mis en œuvre avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD), un des partenaires bancaires du CIF pour le développement multilatéral et un pilier dans le domaine du climat et du développement en Afrique.

PIREDD/MBKIS, poursuit le même document, devra permettre de capturer environ 4.000.000 (quatre millions) de tonnes de CO2 sur 25 (vingt-cinq) ans.

On estime à 400.000 (quatre-cent mille), dont 50% de femmes, le nombre de personnes qui devraient en tirer des avantages directs et à 1,5 millions le nombre de résidents devant bénéficier d’avantages indirects liés à cette initiative.

Les avantages connexes comprendront une meilleure utilisation de la biodiversité, de l’eau, du sol et des ressources forestières par les communautés locales, la création d’emplois, l’amélioration des conditions sanitaires et la promotion de l’égalité de sexes.

La source révèle que la RDC est l’une des grandes nations forestière mondiale, avec deux tiers de sa superficie couvert de forêts tropicales.

Le pays abrite 60% des forêts du bassin du Congo, le deuxième plus grand massif forestier au monde, et stocke jusqu’à 140.000.000.000 (cent quarante milliards) de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) comme « poumon » mondial. 

Les Fonds d'investissement pour le climat ont été conçus par des pays développés et en développement et sont mis en œuvre avec les banques multilatérales de développement pour combler le déficit de financement et d'apprentissage entre aujourd'hui et le prochain accord international sur le changement climatique.

Jordan Mayenikini

 
 

Articles similaires