RDC : les élus de l’ITURI appellent à l’annulation de la joint-venture conclue entre la SOKIMO et Pianeta Mining Trading

or
PAR Deskeco - 21 avr 2020, Dans Mines

Les députés et sénateurs de la province de l’Ituri, réunis au sein du Caucus  des parlementaires de l’Ituri, s’insurgent contre « la cession illégale des tous les derniers actifs de la SOKIMO par ses mandataires à une entreprise fictive ».

« Selon les documents  en notre possession, les mandataires  de la SOKIMO ont cédé illégalement les titres miniers  de Nzani-Kodo à une société dénommée PIANETA Mining And Trading SARL. Cette cession  a été approuvée  par le ministre des Mines par arrêtés ministériels en violation des articles  40, 41 et 42du Code minier, arrêtés du reste non  publiés  au journal officiel jusqu’à ce jour », notent ces élus dans leur déclaration 20 avril 2020.

Dans leur message, ces  parlement soutiennent que la SOKIMO a conclu une joint-venture avec PIANETA Mining Trading pour créer une société dénommée KODO Ressources au profit de certains particuliers.

A (RE) lire: 17 organisations de la société civile appellent à l'annulation du protocole d'entente entre la SOKIMO et AJN

Dans leurs recommandations, les députés et sénateurs ont appelé le président de la République, Félix Tshisekedi, de : 1. De s’impliquer  personnellement  aux fins de  l’annulation  pure et simple de cette cession, de sanctionner  ses auteurs et complices, et d’engager des poursuites judiciaires à leur encontre ; 2. De nommer des nouveaux mandataires  à la tête  de la SOKIMO  pour concrétiser sa promesse  faite aux élus  du peuple et à toute la population  Iturienne  lors de sa visite  en Ituri, et les doter en moyens  conséquents pour la relance des activités de la SOKIMO. »

Au total, 14 parlementaires ont signé cette déclaration dont les honorables Itabu Maku, Daniel Firaha, Draza Atsule, Pierrot Uweka, Unyon Vakpa, Adubango Ali, Nghadjole Dhebo.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires