[Exclusif]RDC : Où se trouve l’avion présidentiel « le Boeing 707-138B (MSN 64| 9Q-CLK) » utilisé par Joseph Kabila?

PAR Deskeco - 16 aoû 2019, Dans Actualités

Depuis son accession au pouvoir, le Président de la République Félix Tshisekedi, ne dispose pas d’un avion présidentiel. Il affrète un jet privé pour effectuer ses voyages officiels, à l’étranger. Au début, il a utilisé le même avion que son rival du Front Commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Shadary, lors de l’un de ses déplacements de campagne électorale à Mbuji-Mayi, un Dassault Falcon 900EX immatriculation F-HREG, nous confie une source proche de l’aviation civile.

Quelques temps après, il s’est rabattu à la société Vista Jet pour effectuer ses déplacements. Environs 50.000 USD sont dépensés par trajet, nous confie une source du Ministère des Finances. Plusieurs organisations de la société civile se sont récemment interrogées sur l’état actuel de l’aéronef présidentiel.

Avec 17 voyages à son compteur, la Présidence de la République, Félix Tshisekedi a fait exploser son budget de fonctionnement en six mois. Sur des prévisions linéaires de 16,472 millions USD, la Présidence de la République a dépensé 60,748 millions USD soit 368,79% et 184,38% comparativement à l’enveloppe alloué au fonctionnement annuel de l’exercice 2019.

De l’acquisition du B707-138B

C’est en 1998 que le Gouvernement congolais avait acquis un avion présidentiel, le Boeing 707-138B (MSN 64 | 9Q-CLK).  Cet aéronef congolais a été acheté sous l’initiative de Laurent Kabila, le père de l’ex-président Joseph Kabila, quelques mois après son accession au pouvoir et l’a utilisé jusqu'à son assassinat en janvier 2001, indique une source proche du feu Président congolais, contacté par Deskeco.

Après sa mort, le Boeing présidentiel 707-138B (MSN 64 | 9Q-CLK) est utilisé par Joseph Kabila pour les vols internationaux. L’appareil fait partie des 13 appareils uniques construits pour Qantas (QF) en 1959 et est également un navire jumeau du Boeing 707 de John Travolta.

Le 20 août 2007, l’avion présidentiel B707 fut acheminé en Afrique du Sud pour un entretien.  L'appareil avait été confié à la compagnie sud-africaine FAAircraft Interiors & Exteriors, située à Lanseria pour un remodelage intérieur complet. L’entretien fut achevé le 25 septembre 2007.

En 2010, après la découverte des traces de corrosion sur le train d'atterrissage avant de l'aéronef, ce dernier fut acheminé à Miami pour une restauration en profondeur.  L’avion fut complètement restauré et avait été repeint avec les couleurs emblématiques que sont celles du dreamliner B787. Pour le parachèvement de l’entretien, le trésor public avait débloqué environ 2 millions USD en 2012, nous confie un ancien conseiller au ministère des finances.

Après sa restauration, l’appareil a ainsi pris la route pour Kinshasa le dimanche 29 Janvier 2013 pour être livré à son propriétaire, l’ex-président Joseph Kabila. 

Il sied de noter que le B707 était généralement utilisé par le Président Kabila pour les longs déplacements ou les vols intercontinentaux, tandis qu’un autre appareil, le B727 est lui essentiellement utilisé pour les déplacements intérieurs ou de courte durée.

Plus récemment, il a pris le président Joseph Kabila de Kinshasa à New York, pour une conférence de l'ONU en 2014 et à Paris deux fois pour des engagements officiels ainsi qu'une récente visite à Pékin en septembre 2015. En utilisant l'appel-signe ' delta Romeo Charlie 001 ' les initiales du pays d'origine, nous confie une source à la Régie des Voies Aériennes (RVA).

Des origines du B 707-138 B

Ce classique Boeing 707-138 B (9 Q-Clk) du Gouvernement de la République Démocratique du Congo a été construit en 1959 et fonctionne en configuration VIP. D'abord exploité par qantas (VH-Ebg) en 1959 puis par l'aigle britannique en 1968 avant les Lakers en 1969. Puis il est passé à Charlotte Aircraft Corporation en 1978 en tant que n600jj, puis à n707sk en 1987 devenu 9 Q-commis en 1998, lorsqu'il a été acquis par le Gouvernement Congolais en tant que transport aérien du Président de la République.

Lorsqu'il a commencé ses vols de passagers, ce B707 a été équipé de sièges pour 192 personnes à bord et propulsé par quatre Pratt Pratt & Whitney Jt3d-3 B. Un récent lay-over de près de trois ans sur le terrain à Miami pour un programme complet d'entretien et de maintenance a vu le Boeing classique repeint dans des "couleurs d'entreprise Boeing" parfaitement appropriées. Il est en bon état et fonctionne parfaitement bien, indique un administratif affecté à la Présidence de la République.

Après la remise et reprise entre le nouveau et l’ancien président de la République, cet aéronef est censé être remis entre les mains du nouveau pouvoir s’exclame un acteur de la société civile. Les efforts de la rédaction de Deskeco pour avoir la réaction de la Présidence sont restés vains. Cependant, le Boeing 727/30, le Hewa Bora (ex Ville de Lisala), laissé par le Président Mobutu à sa chute en 1997 serait clouée au sol, faute d’entretien indique une source de la RVA.

A la veille de l’ouverture du 39ème sommet de la SADC, le Président de la République sera-t-il de nouveau obligé d’affréter un aéronef pour l’acheminer en Tanzanie !

VM

 
 

Articles similaires