Bukavu : tenue d’une conférence sur les conflits fonciers dans l'Est de la RDC

PAR Deskeco - 18 juin 2019, Dans Actualités

C’est le nouveau gouverneur de la province du Sud Kivu, Théo Ngwabinje Kasi, qui a officiellement lancé,  le lundi 17 juin 2019 au Centre spirituel AMANI de Bukavu, le démarrage des travaux de la conférence sur les conflits fonciers dans l’Est de la RDC, rapporte un communiqué de l'Onu-Habitat. Ces assises prendront fin le 20 juin 2019.

Dans son mot de bienvenue, le Maire de la Ville de Bukavu a souligné la problématique de la pression démographique dans sa circonscription. De son avis, il était important de se pencher sur cette question de la gouvernance foncière pour que les populations vivent dans un environnement décent.  « Cette conférence [sur les conflits fonciers] est arrivée au bon moment », a-t-il déclaré.

« Le choix du thème focalisé sur "les conflits fonciers dans l’est de la République démocratique du Congo" ne relève pas d’un hasard.  Certes le foncier a toujours été question dans toutes les communautés humaines, principalement dans la partie est du pays, mais de nos jours ses approches nouvelles peuvent compromettre dangereusement la sérénité, la paix, et la stabilité », a déclaré  Abel K. Walendom, Directeur du programme pays du Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) en RDC lors de son allocution de circonstance.

Durant quatre jours, les participants débattront plusieurs thèmes, notamment la sécurité foncière, statut de la terre et tensions entre légitimité et légalité, impact des conflits liés à l’affectation de la terre (mines, agriculture, hydrocarbures, aires protégées, etc.) sur les droits fonciers locaux et l’accès à la terre des populations locales, le foncier, mobilisation communautaire et violence, mouvements de population et conflits fonciers émergents, exclusion dans l’accès à la terre (genre, jeunesse et peuples autochtones) et les conflits, comment garantir la sécurité foncière pour tous, entre autres.

De son côté, l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas en République démocratique du Congo a souligné qu’une bonne gouvernance foncière est un gage de paix, de sécurité et de stabilité accrue pour un Congo meilleur.

Le Chef de Bureau de la MONUSCO au Sud Kivu a rassuré les autorités provinciales de la détermination des Nations unies à continuer d’œuvrer à la réalisation d’une paix durable en RDC.  Tandis que le nouveau Gouverneur de la province du Sud Kivu a exprimé sa gratitude aux partenaires de développement, à l’ONU-Habitat et à tous ceux qui contribuent aux efforts visant la médiation et la résolution des conflits fonciers en RDC.  Il a émis un souhait de voir la situation sécuritaire s'améliorer rapidement, ainsi que la nécessité de l’appui continu des partenaires et celui de l’ONU-Habitat dans le domaine foncier.

Le Secrétaire Général au Ministère Provincial des Affaires Foncières du Sud Kivu, les membres des gouvernements provinciaux de trois provinces (Nord et Sud Kivu, et Ituri), les membres du bureau de l’Assemblée provinciale du Sud Kivu, les Chefs coutumiers et plusieurs hauts cadres de l’administration territoriale tant au niveau national que provincial, les représentantes de la Norvège et du DFID ont assisté à cette cérémonie d’ouverture, précise le communiqué de l'Onu-Habitat.

Cette conférence sur les conflits fonciers dans l’Est de la RDC est entièrement financée par le Royaume des Pays-Bas.

Amédée MK

 
 

Articles similaires