RDC : la Banque Mondiale disponibilise plus de 17 millions USD aux 960 lauréats du Concours des plans d'affaires des Jeunes entrepreneurs et porteurs de projets "COPA"

COPA
Le ministre Eustache Muhanzi et l'une des Lauréates du COPA.
PAR Deskeco - 12 nov 2021 09:27, Dans Actualités

L'Unité nationale de coordination du Projet d'Appui au Développement des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (PADMPME) a publié, jeudi 11 novembre à Kinshasa, la liste des lauréats du concours des plans d'affaires des Jeunes entrepreneurs et porteurs de projets (COPA Jeunes). 

Sur un total de 1 500 jeunes présélectionnés dans 4 villes de la RDC, Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Goma, seuls 960 ont été retenus comme lauréats et vont partager l'enveloppe globale évaluée à hauteur de 17 millions 600 mille USD disponibilisée par la Banque Mondiale. Ce qui représente un montant moyen de 18 390 USD par candidat.

Dans sa prise de parole au cours de la cérémonie de publication des résultats des lauréats COPA, le ministre de l'Entrepreneuriat, Petites et Moyennes Entreprises, Eustache Muhanzi, a réaffirmé la détermination du gouvernement congolais à accompagner la promotion de l'entrepreneuriat des jeunes.

"J'ai un sentiment de fierté qui peut se justifier par l'accomplissement aujourd'hui d'une étape importante dans la réalisation du programme du gouvernement de la République pour qui la promotion de l'entrepreneuriat particulièrement celui des jeunes occupe une place de choix au coeur de dispositif de la politique économique du pays. Le chef de l'État a traduit en acte concret les 20 piliers de la promotion de l'entrepreneuriat placé sous son mandat. Le gouvernement de la République, par le truchement de mon ministère veille à la concrétisation de cette vision. A cet effet, plusieurs instruments ont été mis sur pied, il y a : l'adoption du document de la stratégie nationale du développement des PMEs, Le programme national du développement de l'entrepreneuriat au Congo et le projet d'appui au développement des Micro, petites et moyennes entreprises. Ces éléments constituent la réponse programmatique aux contraintes de l'entrepreneuriat en RDC. Nous allons continuer à discuter avec nos partenaires pour amener ce projet dans toutes les villes de la RDC", a-t-il déclaré.

L'Unité nationale de coordination du PADMPME établit deux catégories des bénéficiaires : la première catégorie est constituée de 30% des lauréats, qui recevront chacun 22 000 USD. Ensuite, la deuxième catégorie est constituée de 70% des lauréats, qui toucheront chacun 17 000 USD. Cette différence sont dues aux exigences de leurs business plan.

Par ailleurs, l'une des lauréates au concours COPA, Mlle. Grâce, a salué l'implication du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi pour réalisation de ce projet. Elle envisage briller dans sa carrière d'entrepreneur et compte créer de l'emploi profitable à d'autres jeunes.

"Nous sommes heureux d'exprimer notre gratitude premièrement envers le Chef de l'Etat qui a une vision sur l'emploi des jeunes. Nos remerciements s'adressent également aux PADM PME qui a assuré un processus transparent à travers la firme de mise en œuvre grâce à laquelle nous avons bénéficié d'une formation de haute facture sur l'entrepreneuriat. Ainsi, nous sommes à ce jour aguerris et en possession d'outils qui nous mènerons au développement de nos entreprises et nous permettrons de créer de l'emploi", a-t-elle dit.

Le COPA compte 41% des femmes lauréates au COPA, 10% des petites entreprises, 40% des Micro-entreprises et 33% d'entreprises en phase d'idéation.

Notons que le PADMPME est ancré dans la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi, qui veut promouvoir une nouvelle classe moyenne des Congolais par le soutien à l'entrepreneuriat local. En effet, le Projet concerne 5 des 20 piliers de la politique du Chef de l'Etat, notamment la promotion de l'emploi et la formation professionnelle continue, l'autonomisation de la femme et la promotion de la jeunesse, l'amélioration du climat des affaires et la promotion de l'entrepreneuriat, la diversification de l'économie nationale et le développement du commerce, de l'industrie ainsi que des PME/PMI, et enfin la lutte contre la pauvreté, l'exclusion et la vulnérabilité.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires