RDC : voici les faits reprochés à Congo Airways par l'Inspection Générale des Finances (IGF)

Congo Airways
PAR Deskeco - 01 juin 2021 08:03, Dans Actualités

A l’issue de la mission de contrôle de gestion diligentée par l’Inspection Générale des Finances (IGF) du 12 janvier 2021 auprès de Congo Airways, l'IGF dresse un chapelet d'observations définitives sur le contrôle de gestion de cette société d'aviation.

Les conclusions définitives présentées par l’IGF se résument de la manière suivante : 

- Paiement non justifié de USD 2 352 144,26 résultant de la surfacturation manifeste en faveur des fournisseurs des services de douane ;

- Détournement des fonds par les agents de Congo Airways à hauteur de USD 2 040 868,79 résultant de non reversement des recettes des ventes des billets ;

- Paiement de USD 8 784 710 au titre des prestations à l’Autorité de l’Aviation Civile (AAC) sans que lesdites prestations ne soient réelles pour la période de 2016 à 2020 ;

- Non comptabilisation du chiffre d’affaires de USD 2 456 492 résultant de la différence entre le chiffre d’affaires du logiciel DATAWINGS et celui pris en recettes ;

- Paiement de USD 3 517 910,80 au profit de la société ITM sans soubassement contractuel ;

- Cession à ENGEN DRC et à COBIL RDC au titre des décotes non justifiés, de la subvention accordée à Congo Airways par le Gouvernement dans le cadre de la structure des prix des produits pétroliers (ENGEN DRC pour USD 946 317,90 et COBIL pour USD 1 086 625,90) ;

- Existence des sorties des fonds pour un montant total de CDF 2 770 273 464 ,25 passées en charge au détriment de la société ;

- Paiement injustifié de USD 123 200 en faveur d’un Organisme privé CONGO CHALLENGE au motif d’arbitrage d’un conflit d’ordre administratif entre CONGO AIRWAYS et la RVA d’une part et CONGO AIRWAYS et FPI d’autre part ;

- Paiement anticipatif de la somme de USD 99 600 au profit de la chaîne de Télévision WAPICOM pour diffusion des spots publicitaires en violation de toute la procédure des marchés publics ;

- Paiement exorbitant au titre de location des matériels de transport pour USD  1 917 424 ;

Selon l'enquête menée par l'IGF, la mauvaise gestion de Congo Airways se matérialisent par les faits ci-après :

- Absence d’une politique de rationalisation des charges ; - Application d’un barème de rémunération des charges ; - Non déclaration et non-paiement des impôts dus à l’Etat aggravant le risque fiscal ; - Mauvaise allocation des ressources financières ; - Mauvais comportement des indicateurs de gestion tels que la situation nette, le fonds de roulement, la trésorerie nette, la rentabilité économique, la solvabilité et l’autonomie financière ; - Risque élevé de faillite car les pertes enregistrées dépassant le capital social ; - Echec total dans l’attente des objectifs assignées à la société dans le cadre du code des investissements. 

De ce fait, l'IGF a promis de transmettre ultérieurement ses recommandations sur les gestionnaires de cette entreprise nationale d'aviation. Le comité de gestion de Congo Airways risque la prison au regard des faits soulevés par l'IGF. 

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires