RDC : Muhindo Nzangi promet de s'impliquer pour l'interdiction de la vente des syllabus au sein des Universités et Instituts Supérieurs

Muhindo Nzangi, ministre de l'ESU. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 05 mai 2021 23:32, Dans Actualités

Le ministre de l'Enseignement Supérieurs et Universitaires (ESU), Muhindo Nzangi, lors de sa ronde des universités et Instituts Supérieurs ce mardi 04 mai, s'est rendu compte des tracasseries et antivaleurs qui gangrènent les milieux estudiantins. Il a promis son implication pour interdire la vente des syllabus dans la sphère académique.

"Le Président de la république a nommé un jeune à la tête de l'ESU. Nous allons ensemble lutter contre les antivaleurs et les tracasseries dont la vente des syllabus", a dit Muhindo Nzangi aux étudiants de l'Institut National des Bâtiments et Travaux Publics (INBTP).

A l'Institut Supérieur de Commerce (ISC) où il y a plus de "22.000 étudiants, les frais de syllabus, par cours, sont de 15$ sans autres frais connexes", a constaté le ministre. 

Par ailleurs, les problèmes du pléthore dans les auditoires, des recours par manque des points académiques ou omissions des noms après les examens, la vente de l'alcool dans des boutiques privées ont également offusqué le ministre. 

A l'Université Pédagogique Nationale (UPN), le ministre a invité les autorités académiques à assainir le milieu universitaire.

"L'Université Pédagogique Nationale est insalubre. Les étudiants sont dans une promiscuité à éviter. Pas d'électricité dans certains couloirs et auditoires. Le personnel administratif accuse parfois plus de douze ans d'impaiement", a t-il déploré.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires