Ebola : l'ONU annonce l’allocation de 15 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence "CERF" au soutien à la riposte en RDC et en Guinée

Drapeau des Nations-Unies. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 17 fév 2021 14:58, Dans Actualités

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, a annoncé l’allocation de 15 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) au soutien à la riposte Ebola en Guinée et en République démocratique du Congo. C'est ce que renseigne le compte-rendu des Nations-Unies publié ce jeudi 17 février 2021.

Sur les 4 cas enregistrés d'Ebola, deux ont perdu la vie. Les équipes de vaccination sont à l'œuvre à Butembo.

"A Butembo, les équipes de vaccination sont à l’œuvre. A ce jour, sur les quatre cas enregistrés, deux sont décédés. Les acteurs humanitaires se mobilisent pour soutenir la riposte en réhabilitant 
notamment des centres de traitement et en intensifiant les activités de surveillance pour identifier au plus vite tout nouveau cas ainsi que les potentiels contacts des malades", renseigne le communiqué des Nations-Unies.

Et d'ajouter : 

"Les équipes de communication travaillent en étroite coordination avec les équipes de vaccination et celle de suivi psycho-social afin de lutter contre les réticences à se faire vacciner qui s’expriment parfois au sein des populations locales".

Alors que le ministre de la santé, Eteni Longondo avait annoncé le 18 novembre 2020 la fin de l'épidémie d’Ebola (déclarée le 1er juin de la même année) qui avait fait 55 morts pour 130 contaminations, un nouveau cas de maladie à virus Ebola a été détecté à Biena, près de Butembo, dans la province du Nord-Kivu, le 07 février 2021.

La dixième épidémie d'Ebola en RDC, qui a duré près de deux ans, était la deuxième plus importante au monde. Lorsqu'elle s'est terminée, on comptait 3481 cas, 2299 décès et 1162 survivants.

La réponse à l'épidémie avait été particulièrement difficile, en raison de l'insécurité qui a perturbé les efforts d'urgence.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires