Dossier ACCESS BANK : l’APLC suspend les deux directeurs des opérations impliqués dans la perception de la caution

Logo APLC
PAR Deskeco - 23 déc 2020 15:29, Dans Corruption

L’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) vient de suspendre deux directeurs des opérations qui étaient impliqués dans la perception de la caution payée par le Directeur général d’ACCESS BANK, Mr Arinze,

« Suite aux événements qui se sont déroulés à la date du 10/12/2020 aux environs de 21 heures, au sein de l’institution bancaire « ACCESS BANK », et des demandes d’explications qui ont suivie, des lettres qui sont demeurées sans suite. L’Agence de prévention et de lutte contre la corruption souligne l’ouverture en date du 16/12/2020, d’une action disciplinaire en charge de ces deux membres du Comité Technique, ayant donné suite à la décision suivante : La suspension du directeur des opérations ainsi que celle du directeur des études et stratégies de leurs fonctions au sein de l’Agence de Prévention et de lutte contre la corruption, APLC », indique le communiqué de presse, signé par la Chargée de communication de l’APLC, sans préciser le motif de la suspension de ces deux hauts cadres.

Cette agence de lutte contre la corruption, par le même communiqué, réitère « son souci commun de renforcer l’intégrité et réduire de façon significative la corruption afin d’assainir le climat des affaires, de réconcilier la population avec les institutions et de contribuer à la réduction de la pauvreté ».

Rappelons que l’APLC mène une enquête sur le blanchiment des capitaux et la fraude présumés au sein d’ACCESS BANK. A la suite de cette enquête, le DG d’ACCESS BANK a été auditionné le 10 décembre dans les locaux de l’APLC avant de payer 30.000 USD pour bénéficier d’une liberté provisoire. Cependant, son passeport lui a été confisqué par les agents de l’APLC.

Sur décision du Procureur général du Parquet près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe, le passeport du DG d’ACCESS BANK et la caution de 30.000 USD ont été restitués le lundi 21 décembre.

Suite au dérapage de l’APLC dans le dossier ACCESS BANK, son Coordonnateur, Ghislain Kikangala, a été convoqué le vendredi 18 décembre et gardé à vue pendant 24 heures au Parquet général près la cour d’Appel de Kinshasa/Gombe avant d’être relaxé.

Des ONGs ont dénoncé les méthodes d’actions de l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption, une structure rattachée à la présidence de la République.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires