RDC : instabilité des prix de forfaits appel et internet sur le marché de Kinshasa

Télécoms
PAR Deskeco - 07 juil 2020 14:48, Dans Actualités

Le prix des forfaits d'appels et d'internet ne cesse d'aller crescendo en République Démocratique du Congo, particulièrement à Kinshasa en cette période de la pandémie du Coronavirus. Chaque jour qui passe, le prix des cartes prépayées ou flash électronique ainsi que des forfaits internet, que proposent les compagnies des télécommunications (Vodacom Congo, Orange RDC, Africel RDC et Airtel RDC), monte au grand dam de  la population.

Plus rien n'est comme avant. Actuellement à Kinshasa, 100 unités se négocient entre 2 100 FC et 2 300 FC auprès des cabinistes et presque 1 990 FC sur le mobile monney, les différentes plateformes électroniques des entreprises de télécommunication. Un désordre tarifaire se constate, chaque réseau fixe son prix à sa guise. La tarification des forfaits internet se fixe entre 1 300 FC à 1 500 pour 100 mégabytes, selon un réseau à un autre.

Le réseau Airtel a mis la barre haut depuis le dimanche dernier. Il négocie 1GO à 150 Unités, ce qui équivaut en liquide à plus ou moins 2 000 FC. Le Conseil des ministres avait promis de tabler sur cette problématique de l'augmentation de prix des forfaits cellulaires mais jusque-là rien n'est encore fait. 

Tout comme au niveau de l'Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPTC)  aucune mesure n'est jusque-là prise pour freiner la courbe ascendante des prix des unités afin de soulager les abonnés.

Dans les rues de Kinshasa, les dents se grincent quant à cette montée des prix des Unités. Certains clients entrent souvent en discution avec les détenteurs des cabines téléphoniques qu'ils accusent de vouloir les rouler en facturant cher. La population s'inquiète de cette flambée de prix surtout pendant cette période de la pandémie de Coronavirus, où l'accès à l'internet constitue un moyen efficace pour s'informer, communiquer et se distraire.

Cette situation se justifie par la dépréciation du Franc congolais en faveur du dollars américain car les sociétés des télécommunications en RDC fixent leur tarification en dollars américain. Le gouvernement et la Banque centrale du Congo n’ont pas encore réussi à stabiliser le franc Congolais sur le marché des changes par rapport à d’autres monnaies étrangères dont principalement la devise américaine, le dollar. Depuis la semaine passée, le franc Congolais a franchi la barre de 1 950 par rapport au dollar américain sur le marché parallèle notamment à Kinshasa.

Tout aussi, le déséquilibre du marché des changes s’est aggravé  récemment sous l’effet de trois facteurs conjoncturels suivants : a) La rétention des devises par les opérateurs économiques pour motif de précaution en situation de confinement décrété par les pouvoirs publics face au covid-19 ; b) Les difficultés d’importation des devises par les banques commerciales ; c) La baisse des cours des matières premières qui s’est accompagnée d’une diminution de l’offre de devises.

Free

A tout prendre, les appels et forfaits internet demeurent plus cher en République démocratique du Congo mais aussi en Afrique. Alors qu'il s'observe cette augmentation de prix des appels et internet en RDC, en France, Xavier Niel, patron de Free, vient de lancer un forfait internet illimité à 9,99€ par mois, soit 11,28$. En RDC, le forfait internet le moins cher sur le marché est à 20$ par mois pour 20 giga.

Jordan Mayenikini

 
 

Articles similaires