RDC : le gouvernement s’engage à payer les 12 millions USD de dette envers DAIPN pour relancer ses activités agropastorales

daipn
PAR Deskeco - 23 mai 2020, Dans Entreprises

Le Conseil des ministres du vendredi 22 mai a adopté la décision du ministère des Finances de payer la créance de l’Etat vis-à-vis de DAIPN (Domaine Agro-industriel Présidentiel de la N’Sele) estimée à 12 millions USD pour permettre à cette unité de production de relancer ses activités agropastorales dans le pays et assurer l’approvisionnement des grands centres urbains en cette période de pandémie de coronavirus.

En l’absence du ministre des Finances empêché, le vice-Ministre des Finances, Junior Mata, a fait le rapport au Conseil des Ministres  du rapport sur la situation du Domaine Agro-industriel Présidentiel de la N’Sele.  

« Il résulte du contrat signé entre la firme « LR GROUP DAIPN NSELE » et l’Etat congolais que cette dernière dispose d’une créance de 12 millions de dollars US vis-à-vis de ce dernier. Compte tenu des avantages de la relance de ce domaine agro-industriel, en termes d’approvisionnement en quantité et en qualité de la Ville de Kinshasa, en produits de première nécessité, le Conseil a décidé de payer cette créance de 12 millions tout en demandant à la firme de donner l’état d’exécution des 3 millions qui lui ont été payés antérieurement. En guise de conclusion le Ministre des Finances recommande le paiement de USD 12 millions en vue de permettre la poursuite des activités de ce projet, au demeurant vital pour l’approvisionnement de la Ville de Kinshasa », indique le compte rendu du Conseil des ministres fait par le porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele.

C’est en 1966 que le président Mobutu Sese Seko ouvre le Domaine présidentiel de la N’sele. Mobutu a créé ce domaine principalement pour valoriser le secteur agricole mais aussi touristique. Pillé en 1991, ce domaine est resté en ruine pendant plusieurs années. L’Etat congolais a signé un partenariat public-privé avec la ferme israélienne LR Group le 09/05/2013 pour réhabiliter DAIPN et relancer les activités. Le Nouveau DAIPN possède plusieurs points de ventes. Cinq points de vente à Kinshasa : N’sele, Kimbanseke, marché de la Liberté, Bandal et Salongo. Deux autres sont à l’UPN et  au grand marché. Cependant, cette unité de production a toujours un sérieux problème de compétitivité face à la rude concurrence des produits importés. 

Le Nouveau DAIPN produisait localement toute une gamme de fruits & légumes : tomates, concombres, poivrons, choux, salades, amarantes, épinards mais aussi choux fleurs, brocolis, herbes aromatiques, melons etc. Il produit aussi des poulets sur pied, des poulets entiers à rôtir et à bouillir ainsi que des œufs frais. 

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires