RDC :Une lettre ouverte de la CORAP interpelle Félix Tshisekedi sur les risques du Projet Inga 3

Barrage
PAR Deskeco - 27 nov 2019, Dans Actualités

Les organisations membres de la Coalition des organisations de la Société civile pour le suivi des réformes et de l’action publique (CORAP), une plateforme regroupant des organisations impliquées depuis plusieurs années dans le monitoring du projet Inga 3, ont adressé lundi 25 novembre 2019, une lettre ouverte au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. C’est pour lui présenter leurs inquiétudes en rapport avec la mise en œuvre de ce projet hydroélectrique d’Inga 3.

Pour ce faire, elles pensent que le projet Inga n’est pas opportun et estiment que le problème du projet n’est pas lié au format, mais plutôt à plusieurs aspects qui ne donnent pas des garanties et qui poussent la Société civile à demander dans l’urgence son arrêt. Pour preuves, la CORAP relève quelques éléments.

Entre autres, l’inexistence des études d’impacts environnementaux et sociaux ; l’inexistence d’un plan de délocalisation et réinsertion pour plus de 37.000 membres des communautés qui seront déplacés du site d’Inga ; la dette, parce que le Partenariat Publique Privé sous le mode BOT ne garantit pas que le pays en sera épargné ; l’opacité qui entoure le projet (Pas des voix d’accès à l’information, pas des documents en circulation) ; la violation des droits des communautés notamment, l’accès à l’électricité garantis par la Constitution en son article 48. 

« Le projet Inga 3 ne pourra que desservir le monde extérieur et le pays a besoin de développer son potentiel hydroélectrique étendu sur l’ensemble du pays, à travers les micros barrages », affirme la CORAP. Par conséquent, elle demande au Président de la République de stopper le développement du projet Inga 3, « parce que c’est un projet mal planifié », note-t-on dans cette lettre ouverte au Chef de l’Etat.

Mais aussi, « Parce que c’est un projet qui présente d’énormes risques, à savoir : sur les communautés par la délocalisation de plus de 37.000 ménages et pertes des biens et des valeurs culturelles ; sur l’économie du pays par l’endettement et des mouvements de corruption ; sur l’environnement par la modification du lit du fleuve avec impact sur la disparition des espèces ; sur le changement climatique par la production des CO2 par la décomposition de la végétation submergée par les barrages, ainsi qu’à la stagnation de l’eau dans les réservoirs 5 ; etc. ».

Pour la CORAP, il existe plusieurs opportunités pour booster le développement du secteur de l’électricité en Rdc à travers les micro-barrages tel que le démontre l’atlas sur les énergies renouvelables. « Une telle orientation sera bénéfique pour le pays, parce qu’elle soutiendra le développement à la base et découragera l’exode rural », soutient-elle.

En termes de priorité pour le développement du secteur de l’électricité, les organisations membres de la CORAP ont formulé quelques recommandations au Chef de l’Etat.

Qu’il se rassure de l’élaboration d’une politique nationale énergétique et d’une planification énergétique ; qu’il devra encourager et pousser le gouvernement à financer le développement des autres formes d’énergies renouvelables, le cas des énergies solaires, des micro-barrages et autres, pour soutenir le mix énergétique ; et qu’il devra se rassurer que toutes les initiatives sont intégrées dans une stratégie d’interconnexion, en terme des pools énergétiques.

Elles suggèrent enfin au Président de la République d’organiser, à la demande des communautés locales d’Inga sous l’accompagnement de l’ONG ADEV, une rencontre avec les organisations de la Société civile impliquées dans le monitoring du projet Inga 3 et les communautés locales d’Inga qui seront impactées par le projet, pour échanger sur les avis et considérations.

Par ailleurs, la CORAP constate une fois de plus que l’Agence pour le développement et promotion d’Inga « ADPI-Rdc », est une structure de trop qui contribue à la mauvaise gouvernance du projet Inga 3. Elle estime que cette structure est un outil mis en place pour entretenir l’opacité autour du projet Inga 3, et qu’elle n’est pas à la hauteur des tâches lui confiées.

Lepetit Baende

 

Articles similaires