RDC : Le FMI appelle à l’adoption de la loi anticorruption et à la création d'une commission indépendante de lutte contre la corruption

PAR Deskeco - 06 juin 2019, Dans Actualités

Le Fonds Monétaire Internationale (FMI) invite les autorités congolaises à l’option d’une loi anticorruption et à la création d’une commission indépendante de lutte contre la Corruption. Cette recommandation a été faite par M. Villafuerte, Chef du Département Afrique du FMI.

« La réduction de la réglementation, la simplification et la consolidation des impôts et des paiements non fiscaux, l'amélioration de la gouvernance et l'intensification de la lutte contre la corruption et la recherche de rentes devraient contribuer à améliorer l'environnement des affaires et à encourager les investissements du secteur privé. Dans ce contexte, l'équipe des services du FMI a encouragé les autorités à accélérer l'adoption du projet de loi anticorruption et de la loi portant création d'une commission indépendante de lutte contre la corruption, en tant que mesures essentielles pour ancrer la crédibilité du gouvernement dans sa quête d’une croissance inclusive et soutenue de la RDC ».

Par ailleurs, les discussions entre les autorités congolaises et le FMI ont également porté sur la nécessité de continuer à renforcer les contrôles fondés sur les risques et la qualité des données financières, et de finaliser le cadre de la Lutte contre le Blanchiment des Capitaux et le Financement du Terrorisme (LBC-FT) pour améliorer davantage la stabilité financière.

Villafuerte a précisé, dans ce communiqué sanctionnant la fin de la mission du FMI en RDC, que les opinions exprimées sont celles des Services du FMI et ne reflètent pas nécessairement celles de son Conseil d'Administration. Sur la base des conclusions préliminaires de cette mission, les Services du FMI établiront un rapport qui, sous réserve de l'approbation de la direction, sera présenté au Conseil d'Administration du FMI pour examen et décision.

VM

Articles similaires