Tapez pour rechercher

Actualités Communications

RDC: le FIDA accorde 100 jours à PAPAKIN, PIRAM et PASA-NK  pour atteindre des objectifs assignés

Partager

Le secrétaire général à l’agriculture, Evariste Bushabu, a clôturé le samedi 1er  décembre 2018, l’atelier d’immersion de la RDC-FIDA et du lancement du projet PASA Nord-Kivu. Cette rencontre de trois jours a réuni les différents acteurs concernés par les projets financés par le FIDA en RDC et au Congo Brazzaville afin de construire ensemble une stratégie pour rehausser la performance des portefeuilles de deux pays en gérant ensemble comme une seule équipe.

Pour le secrétaire général Evariste Bushasu, plusieurs questions ont être abordées au cours de cet atelier d’immersion après la levée de la suspension des différents projets du FIDA (Fonds international de développement agricole) en RDC. Pour lui, ces sujets sont importants avant d’obtenir l’aval final du FIDA.

“Il était question de statuer sur comment réparer les facteurs de risques du personnel et des organisations; comment éviter que les activités importantes ne deviennent pas urgentes ou non prioritaires et comment opérer un projet de développement dans une approche d’urgence par la déclinaison des défis à relever en cent (100) jours afin d’obtenir des résultats à impacts rapides. La revue des problèmes récurrents dans la gestion financière et comptable, la passation des marchés  et le contrôle interne des projets , les niveaux des risques potentiels et les mesures d’atténuation ont également fait l’objet de nos discussions. Nous avions aussi abordé la question de la gestion des savoirs et la communication, l’anti corruption et le lancement des alertes mais aussi la question du genre et ciblage des groupes vulnérables”, a indiqué Evariste Bushabu.

Le secrétaire général à l’agriculture a invité les acteurs des différents projets à oeuvrer dans le sens à maintenir les financements FIDA pour ne pas connaître une nouvelle suspension.

“Après la levée de la suspension du portefeuille en RDC(  PIRAM, PAPAKIN et PASA-NK), il a été convenu entre FIDA et le gouvernement l’atteinte de quelques jalons clés respectivement d’ici fin décembre 2018  et fin juin 2019. Dans cette perspective j’invite donc tout le personnel des unités de gestion et les partenaires impliqués à mettre à profit l’ensemble des connaissances acquises et d’expériences partagées  au cours dudits ateliers afin d’atteindre les dits jalons”.

Le Représentant Pays du FIDA, Abdelhaq Hanafi, à annoncé qu’une prorogation de 28 jours à été accordé à PAPAKIN, avec la condition que le projet atteigne des niveaux de performance acceptables et attestés par un certain nombre d’objectifs fixés. selon lui, PIRAM et PASA Nord-Kivu sont aussi soumis à la même contrainte.

Cet atelier a connu la participation des délégués venus également des provinces de la RDC et du Congo Brazzaville.

Willy Akonda Lomanga/ Desk Eco

Laisser un commentaire