RDC : Katanga Mining annonce la reprise des exportations de cobalt de sa filiale KCC

PAR Deskeco - 16 avr 2019, Dans Actualités

La société d'exploitation minière Katanga Mining Limited a annoncé ce lundi 15 avril la reprise des exportations du cobalt de sa filiale implantée en République démocratique du Congo, Kamoto Copper Company (KCC), selon un communiqué du groupe parvenu à DESKECO.COM.

"Kamoto Copper Company («KCC») a repris l’exportation et la vente d’une quantité limitée de cobalt conforme aux réglementations de transport internationales et locales de la République démocratique du Congo («RDC») en ce qui concerne les teneurs en uranium (les «réglementations applicables»)", rapporte le communiqué.

Au quatrième trimestre 2018, KCC avait suspendu" temporairement l'exportation et la vente de cobalt en raison de la présence d'uranium détecté dans l'hydroxyde de cobalt à des niveaux dépassant la limite acceptable autorisée pour l'exportation du produit par le biais des principaux ports africains".

Entre temps, la société a pu corriger cette lacune et produire du cobalt avec une faible teneur de radioactivité conformément à la réglementation nationale.

"Les faibles niveaux de radioactivité détectés à ce jour dans l'uranium ne présentent aucun risque pour la santé et la sécurité", précise le groupe.

KCC dit collaborer avec le ministère des Mines de la RDC et l'Agence congolaise de l'énergie atomique (CGEA) sur une "Solution technique à long terme sous la forme d'une installation d'échange d'ions (l '«installation d'échange d'ions»)" et promet d'explorer également "diverses solutions provisoires alternatives, opérationnelles et réglementaires, pour relancer l'exportation et la vente de cobalt" .

Le groupe soutient que "Grâce à des solutions opérationnelles provisoires, KCC a produit environ 930 tonnes de cobalt confiné conforme aux réglementations applicables depuis janvier 2019" .

"Cela représente environ 22,5% de la production totale de cobalt confiné depuis janvier 2019. Comme confirmé par les autorités compétentes de la RDC, KCC reprendra l'exportation de son hydroxyde de cobalt conforme à la réglementation en vigueur avec effet immédiat. Cette reprise des exportations reste soumise aux procédures d'exportation régulières de la RDC, qui incluent la surveillance continue exercée par la CGEA et par les autorités minières compétentes. KCC veut  continuer de mettre l'accent sur la mise en œuvre des solutions opérationnelles provisoires pendant le traitement de l'usine à échange d'ions", ajoute le même communiqué.

KCC est détenu à 75% par Katanga Mining Limited et à 25% par la Gécamines, l'entreprise publique congolaise.

Amédée MK

 
 

Articles similaires