RDC : Kabila lance ce vendredi la construction du port sec de Kasumbalesa

PAR Deskeco - 31 mai 2018, Dans Actualités

Mise à jour.

Joseph Kabila procédera au lancement des travaux de construction du port sec de Kasumbalesa, dans la province de haut-Katanga, ce vendredi 1 juin 2018. La réalisation de ce projet, qui se développera sur un terrain de 62 hectares à 96 Km, est évaluée à environ 300 millions de dollars américains avec une participation de l’Etat congolais à hauteur de 49%.

Cet événement intervient après la signature le 11 mai par le Directeur Général de l’Office de Gestion de Frets Multimodal (OGEFREM), Patient Sayiba Tambwe, et la société sud-africaine Rail and road Africa (RRA) d’un contrat de partenariat incluant notamment la construction de ce port sec.

Signature du Contrat de Gestion du port Sec de Kasumbalesa entre l'OGEFREM et AFRICAN ROAD AND RAIL. #Ogefrem #AfricanRoadAndRail #Kasumbalesa #HautKatanga pic.twitter.com/Zzv6Te2lH3

— Office de Gestion du Fret Multimodal (@ogefrem) 30 mai 2018

?OGEFREM : Signature des Contrats de Performance pour l'exercice 2018 entre le DG Patient SAYIBA TAMBWE et les Directeurs de l'Office ce Mercredi 23 Mai 2018. @tresinsolent @deskecocd @Zoom_eco @FrumenceBoroto @Golva6 @actualitecd @Mapon_Matata @Presidence_RDC pic.twitter.com/7T6d6B25ct

— kevin Masuka (@MasukaKevin) 23 mai 2018

Le 4 mai dernier, José Makila Sumanda, Vice-Premier Ministre, Ministre des Transports et communication, avait présenté au conseil des ministres les grandes lignes de ce projet. Il avait expliqué que les engorgements, la désorganisation, les délais trop long s’imposés aux usagers et la non maîtrise des opérations logistiques à Kasumbalesa entraînent le coulage des recettes, douanières, le ralentissement de l’activité économique, des risques d’insécurité et l’apparition d’épidémies diverses.

Ce port sec est un grand parking d’une capacité d’accueil de 1000 camions poids lourd. Cette infrastructure prévoit également un mini guest house, un restaurant et des bureaux devant abriter tous les services percepteurs des taxes à la frontière.

Kasumbalesa est le deuxième poste-frontière de la RDC en volume de trafic et premier poste-frontière terrestre. Si à l’export, ce ne sont que des minerais, la gamme des marchandises varie à l’import : matériel pour les miniers, biens de consommation et produits pétroliers.

 
 

Articles similaires