RDC-Elections : La MONUSCO n’a pas reçu une demande claire d’appui ou de non appui

PAR Deskeco - 01 juin 2018, Dans Actualités

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui, a rappelé que l’appui de la MONUSCO aux élections est technique et logistique. Cependant, la mission onusienne ne sait toujours pas clairement se positionner eu égard plusieurs zones d’ombre sur le déroulement des élections.

« Jusqu’à présent, la CENI ne nous a pas demandé de ne pas appuyer, on n’a pas reçu une demande claire d’appui ou de non appui. Donc on attend de voir si le Gouvernement veut organiser seul les élections, s’il a les moyens de le faire. Il n’y a aucun problème. Nous n’avons pas d’objection, nous continuons à faire notre travail, le monitoring de violations des droits de l’homme, l’appui technique, le travail qu’on fait, mon rôle, moi, des bons offices, tout cela continuera », a dit Leila Zerrougui, jeudi dernier au cours d’une conférence de presse organisée à l’occasion de ses 100 jours à la tête de la MONUSCO.

La MONUSCO a déjà préparé, depuis le 30 novembre 2017, la première phase de son plan d’appui logistique, sur demande de la CENI.

« Quant à] la deuxième phase, on attend de rediscuter avec la CENI puisqu’on ne sait pas comment les élections vont se faire, nous devons revisiter à partir du fait qu’il y a la nouvelle loi, la répartition des sièges, cela dépend du nombre de candidats et tout cela. Et puis, aussi le fait que si la machine à voter sera utilisé ou pas. Tout cela sera discuté plus tard », a-t-elle ajouté.

Cette deuxième phase devrait également concerner le transport du matériel électoral non sensible prévu du 26 juillet au 3 octobre et du matériel sensible du 3 octobre au 3 décembre, selon le calendrier électoral.

 
 

Articles similaires