MANIEMA: Les agents de la DGRMA réclament 3 mois de salaire et le départ du DG

PAR Deskeco - 13 mar 2019, Dans Actualités

Encore une autre grogne sociale, cette fois-ci à la Direction générale des recettes du Maniema (DGRAMA). Les agents de cette régie financière réclament leurs arriérés de 3 mois de salaire. Aussi, exigent-ils la démission de leur directeur général, Célestin Batangi, qu’ils accusent de détournement des fonds de certaines recettes réalisées qui ne seraient pas versées dans la caisse du Trésor public.

Ces agents ont adressé un mémorandum à l’autorité provinciale. Dans ce mémo lu par M. Célestin Usenia Sanich, chef de division des ressources humaines à la DGRMA, il est indiqué que ces agents et cadres de la DGRMA ont énuméré six réclamations et demandes: "le paiement de leurs trois mois de salaire (décembre 2018, janvier et février 2019) ; le nivellement de 20 pourcent des recettes compte-salaire, et de 10 pourcent de la rétrocession des taxes conventionnelles sur les produits pétroliers et les redevances minières, logées à la Raw-Bank Kindu ; la restitution des 30 pourcent rabattus aux salaires du personnel de la DGRMA qui étaient dus à la baisse du prix de la matière première depuis avril 2016".

Ils réclament également " l’harmonisation des écarts de salaire entre cadres et agents de la DGRMA, et les numéros matricule provisoire provincial des cadres et agents de la DGRMA comme leurs collègues du Nord-Kivu".

Et à l’issue de la réunion tenue sur l’élaboration dudit mémo, les agents et cadres de la DGRMA affirment avoir constaté, entre autres, le détournement des fonds par le directeur général de la DGRMA, le dysfonctionnement administratif et « l’incompétence notoire du directeur général à matérialiser la mission assignée à la régie, nous citons, la mobilisation, maximisation, et la canalisation des recettes provinciales ».

Par conséquent, ils exigent la démission, dans le plus bref délai, du directeur général de la DGRMA. M. Célestin Batangi affirme que l’autorité provinciale à qui les agents ont adressé le mémorandum a promis de trouver une solution aux problèmes soulevés. Mais quant au détournement évoqué, il indique, quant à lui, que ce ne sont que "des simples allégations".

Lepetit Baende

 
 

Articles similaires