Kinshasa : La DGRK évalue à 8,4 milliards FC la perte due à une taxation forfaitaire accordée à Mino Congo et Midema (Raoul Elenge)

PAR Deskeco - 14 mai 2019, Dans Actualités

Interrogé par le député Charles Mbuta Muntu pour éclairer le Parlement provincial sur ces taxations forfaitaire, Raoul Elenge a refusé d’endosser la responsabilité de ces attributions et de l’évasion fiscale qui en découle.

« Je confirme n’avoir jamais signé le protocole d’accord durant mon mandat. Je confirme l’existence de taxation forfaitaire consécutive au contrat signé par la DGRK et les sociétés Mino Congo et Midema. La DGRK a été représentée lors de la signature de ce protocole d’accord par son directeur général de l’époque.  Le protocole d’accord entre la DGRK et Mino Congo a été signé en date du 13 août 2015 tandis que celui avec Midema l’a été le 12 mai 2016. Le manque à gagner posé par ces protocoles d’accord est évalué par DGRK sur base de l’exploitation des états financiers de ces sociétés. Leur état financier est de 4.914.993.600 fc pour Mino Congo et  3.493.076.400 Fc pour Midema soit un total de 8.408.070.000FC.Seuls les signataires de ces protocoles sont habiletés à répondre.», a-t-il répliqué.

Le Directeur Général dit avoir interpellé ces sociétés afin de mettre fin à ces taxations forfaitaires mais sans succès. Ce qui lui a obligé de leur imposer une taxation d’office par rapport à la loi.

Après une longue série des questions de députés provinciaux, Raoul Elenge a sollicité un délais de  72 heures, soit 3 jours, pour y répondre avec plus des preuves aux préoccupations soulevées.

A Lire aussi:  Kinshasa: La DGRK a perdu 4,43 milliards FC suite aux écarts de taux de taxes à payer par les banques commerciales

Auguy Mudiayi

Articles similaires