Mines: le prix du cuivre caracole à près de 10.000 USD la tonne sur fond des prévisions sombres à long terme

cuivre
PAR Deskeco - 29 avr 2021 08:52, Dans Mines

Le cuivre approchait une fois de plus du niveau pivot de 10 000 $ la tonne mardi, passant à plus de 4,50 $ la livre, ou 9 940 $ la tonne à New York, au milieu d'un sentiment haussier über et de nouveaux soucis d'approvisionnement dans la première région productrice du monde.

Image retirée.MinesLe rallye du cuivre, dont le prix a plus que doublé par rapport à son creux de covid, a été alimenté par une croyance largement répandue selon laquelle la demande pour le métal indicateur recevra un coup de pouce massif, non seulement de la relance économique post-pandémique, mais aussi d'une poussée mondiale pour la décarbonisation. 

Tout ce qui concerne la transition énergétique verte nécessite plus de cuivre - notamment l'électrification du parc automobile mondial et les investissements massifs dans les réseaux électriques, les infrastructures et le stockage des énergies renouvelables.

Bien que presque tous s'accordent à dire que l'avenir à long terme du cuivre est prometteur, il y a beaucoup moins de consensus sur la valeur du prix du métal dans les prochaines années.

Un sondage mensuel mené par FocusEconomics montre de grandes disparités dans les prix prévus par les banques d'investissement, les courtiers, les économistes et les gouvernements dans l'enquête compilée du 13 au 18 avril.

La prévision la plus basse parmi les plus de deux douzaines de participants pour le prix moyen au quatrième trimestre de cette année est celle de BMO Marchés des capitaux, qui prévoit que le cuivre recule à 7 000 $ la tonne. 

Cliquez ici pour le tableau interactif des prix du cuivre

Les autres baissiers notables sont JP Morgan, Société Générale, BBVA et Capital Economics, qui voient également le prix dans les 7000 $ avec de nouvelles baisses en 2022. 

C'est un grand écart par rapport au prévisionniste le plus optimiste - Goldman Sachs voit des prix en moyenne de 10620 $ la tonne au quatrième trimestre. Goldman, le principal promoteur de l'existence d'un supercycle dans les matières premières, voit plus de gain en 2022, prévoyant que les prix atteindront 12 250 $ d'ici la fin de l'année prochaine. 

Le seul autre participant qui s'attend à ce que le prix du cuivre atteigne cinq chiffres est la United Overseas Bank de Singapour. Seuls ABN Amro, Citi et ANZ voient le cuivre au-dessus de 9000 $ au quatrième trimestre, mais à part ABN, ils voient également un recul en dessous de ce niveau un an plus tard.  

La prévision consensuelle pour la moyenne du quatrième trimestre est de 8340 $, glissant à 8130 $ au quatrième trimestre 2022.

FocusEconomics note que dans son enquête d'avril, plus de la moitié des panélistes ont ajusté les prévisions à la hausse (et quatre sont devenues moins optimistes) par rapport aux prévisions établies en mars.   

Alors que le marché du cuivre sous-jacent évolue rapidement pour le moment, à moins que davantage d'analystes du marché ne viennent à l'idée d'un supercycle dans les mois à venir, Goldman semble prêt à continuer à être une seule voix.

DESKECO avec MINING.COM

 
 

Articles similaires