RDC : l’ONG américaine « The Sentry » accuse la société nord-coréenne « Congo Aconde » de violer les sanctions internationales sur le sol congolais

The Sentry, Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 19 jan 2021 15:22, Dans Entreprises

L’ONG américaine « The Sentry » dévoile dans son dernier rapport les dessous du business nord-coréen en République Démocratique du Congo, en dépit des sanctions internationales. Selon de nouvelles informations examinées par The Sentry, deux hommes d’affaires nord-coréens, propriétaires de l’entreprise « Congo Aconde », ayant contourné des sanctions internationales en RDC ont remporté plus de contrats gouvernementaux qu’il ne s’était avéré auparavant

« Leur entreprise, Congo Aconde, s’avère avoir eu un plus vaste à des dollars américains, par le biais d’une banque locale, pendant qu’ils menaient des projets de travaux publics dans au moins trois provinces de la RDC. Le duo aurait également des connections plus étroites avec Pyongyang. De plus, les deux hommes ont vraisemblablement travaillé en RDC pour le compte d‘une société gouvernementale nord-coréenne de création peu connue, la Korea Paekho Trading Corporation », indique le rapport de The Sentry.

Pour cette ONG américaine, ces révélations, ainsi que des indications selon lesquelles des filiales de la Korea Paekho Trading Corporation ont opéré en Afrique occidentale et centrale, soulèvent des questions importantes concernant l’application des sanctions à l’encontre de la Corée du Nord. Elles démontrent notamment, dit-elle, la façon dont des acteurs nord-coréens ont exploité des contrôles institutionnels et des juridictions faibles souffrant de corruption à grande échelle.

The Sentry appelle les autorités de la RDC à doubler la vigilance pour ne pas créer un risque systémique à l’économie congolaise qui est fortement dépendante du dollar américain.

« D’autres acteurs enfreignant des sanctions ont suivi ce même modèle. Dans le cas de la RDC, des manquements au devoir de vigilance au sein des institutions publiques et privées pourraient créer un risque systémique pour une économie dépendant énormément de l’accès aux dollars américains par le biais de banques internationales », conjure The Sentry.

Cette ONG américaine postule qu’afin de garantir l’efficacité des institutions en première ligne dans la mise en application des sanctions en RDC et au-delà, les gouvernements, entités multilatérales et banques internationales devraient fournir une aide appropriée, tout en agissant contre le type d’opportunisme détaillé dans ce rapport. En particulier, les États-Unis, le Groupe d’action financière (GAFI) et les banques internationales devraient aider le gouvernement congolais et les banques locales à améliorer leur capacité de lutte contre le financement illicite, en plus de fournir un soutien plus vaste au continent africain.

Rappelons que les sanctions américaines interdisent de fournir des services bancaires en dollars américains à des entreprises contrôlées par des nord-coréens. Mais également, les sanctions de l’Union Européenne et de l’ONU interdisent la construction des statues nord-Coréennes dans ses Etats membres.

Or, le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a accordé récemment le marché de la construction d’un parc public à l’espace vert qui longe la 2ème et la 13ème rue Limete industriel à la société nord-coréenne Congo ACONDE SARL et à la société congolaise AVC Construct.  

« The Sentry » est une équipe d'enquête et de politique qui suit l'argent sale lié aux criminels de guerre africains et aux profiteurs de guerre transnationaux et cherche à exclure ceux qui bénéficient de la violence du système financier international. En perturbant les calculs coûts-avantages de ceux qui détournent les gouvernements à des fins d'enrichissement personnel. Elle cherche à contrer les principaux moteurs du conflit et à créer un nouveau levier pour la paix, les droits de l'homme et la bonne gouvernance. The Sentry est composé d'enquêteurs financiers, d'avocats internationaux des droits de l'homme et d'experts régionaux, ainsi que d'anciens agents des forces de l'ordre, des agents du renseignement, des décideurs, des journalistes d'investigation et des professionnels de la banque. Co-fondé par George Clooney et John Prendergast, The Sentry est un partenaire stratégique de la Clooney Foundation for Justice.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires