RDC : Egal SARL réfute les accusations de Jean-Jacques Lumumba et présente ses moyens de défense

Logo de l'entreprise EGAL SARL. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 04 jan 2021 15:18, Dans Entreprises

Dans une mise au point publiée ce lundi 04 janvier, la société EGAL SARL, a réfuté également les révélations faites par des lanceurs d’alertes, principalement Jean-Jacques Lumumba qui a affirmé par voie de presse que le compte de cette société privée a bénéficié des virements bancaires venant de la Banque Centrale du Congo (BCC).

« Néanmoins, la vérité est qu’EGAL Sarl est une entreprise privée légalement constituée dont les documents de constitution et de fonctionnement ne présentent pas d’irrégularités que leur attribuent arbitrairement ses détracteurs. Contrairement à ce que racontent certaines mauvaises langues, la Banque Centrale du Congo n’a jamais effectué un quelconque versement sur le compte d’EGAL. Pour ceux qui ne le savent pas, la BCC ne traite pas avec des sociétés privées », renseigne la mise au point d’EGAL Sarl.

Par contre Egal Sarl précise qu’à sa création, elle avait sollicité et obtenu le 12 mai 2014 des Ministères du Plan et des Finances l’agrément de ses investissements au bénéfice des avantages du régime général unique du code des investissements pour une période relative de cinq ans. Ce qui, selon Egal Sarl, n’a rien d’illégal.

Dans sa mise au point, EGAL dit demeurer une entreprise citoyenne et patriote qui respecte les lois et règlements de la République en matière de commerce, qui paie correctement et régulièrement ses impôts, droits, taxes et redevances ains que les charges sociales de ses travailleurs (IPR, CNSS, INPP…) conformément aux prescrits légaux et réglementaires dans notre pays.

Pour rappel, Egal SARL a porté plainte contre le lanceur d’alerte Jean-Jacques Lumumba pour imputations dommageables. La société a saisi le procureur de la République du parquet près le tribunal de Grande instance de Kinshasa-Gombe depuis le 31 décembre.

Pour sa part, le Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption, dirigé par Jean-Jacques Lumumba a aussi promis de saisir la justice pour la permettre de prendre sa responsabilité devant le nombre de faits qu'il reproche à EGAL Sarl et cela en lui disponibilisant les éléments pouvant servir de preuve en sa possession.

Jordan MAYENIKINI

 

 
 

Articles similaires