RDC : le ministre de l’ESU appelle les établissements d’enseignement supérieur à ne délivrer que des diplômes homologués lors de cérémonies de collation

UNIKIN
PAR Deskeco - 17 sep 2020, Dans Actualités

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Thomas Luhaka, appelle toutes les universités et tous les instituts d’enseignement supérieur de son conformer aux ordonnances n°81-028 du 3 octobre 1981 relatives à la collation des grades académiques au sein des établissements d’enseignement supérieur et universitaire.  

« Lors de la double cérémonie de collation de grades académiques et de clôture de l’année académique, tout étudiant finaliste en ordre doit recevoir son diplôme en lieu et place d’une attestation tenant lieu de diplôme », note le ministre de l’ESU dans une note circulaire datée du 8 septembre.

Selon le ministre de l’ESU, moins de 50% des établissements d’enseignement supérieur et universitaire transmettent les diplômes pour entérinement ou homologation au ministère de tutelle et pourtant les frais y afférents ont été perçus.

Certains établissements d’enseignement supérieur et universitaire perçoivent les frais relatifs aux l’entérinement ou à l’homologation des diplômes des étudiants mais ne versent pas le dû à l’Etat pour recevoir des diplômes entérinés ou homologués. La conséquence est que le ministère de l’ESU est souvent envahi par les étudiants des universités et instituts supérieurs venant réclamer leurs diplômes de premier cycle ou de deuxième cycle.

Amédée Mwarabu

 

 
 

Articles similaires